Dyson Pure Cool Me, le purificateur d’air personnel et nomade

Dyson reprend le principe des purificateurs d’air, mais en ne cherchant plus à l’appliquer à une pièce entière. Son nouveau Pure Cool Me  est un produit pensé pour purifier l’air proche de son utilisateur. Un objet original qui comme souvent cache beaucoup d’ingénierie.


Dyson Pure Cool Me, un design atypique

Nous avons donc une sphère amputée d’un petit quart sur une base aux nombreuses aérations. La boule est laquée blanc et l’ensemble à une jolie petite gueule. Il offre une oscillation de 70 ° pour diffuser un air purifié sur vous et les personnes proches.

Ceci est la principale nouveauté du produit. Il n’est pas là pour purifier l’air d’une pièce entière, mais celui qui est proche de l’utilisateur.

Cela explique sa taille réduite et sa facilité à être transporté. Par contre, pas de poignée, un petit truc qui me manque.

Dyson Pure Cool Me les entrailles

Le technologie Core Flow est au cœur du produit. L’air est aspiré à la base, ensuite il est compressé pour être diffusé en deux flux qui convergent en un seul dirigé vers moi.

Il embarque un filtre deux en un qui comprend un filtre HEPA à particule capable de filtrer celles de 0,1 micron et plus. Le second à charbon de bois filtre les polluants gazeux. Il est donc complet, propose une télécommande infrarouge, mais alors aucune trace de connectivité.

Excitomètre 4/5

J’aime ces produits qui permettent d’améliorer mon quotidien, ma qualité de vie sans déformer mon intérieur. Le niveau de pollution sonore est raisonnable et ne devrait pas m’empêcher de dormir si je le place à côté du lit. Proposé à 349 euros cela donne à réfléchir, mais ceux qui utilisent déjà les purificateurs d’air Dyson (comme moi) savent qu’ils valent le coup.

Photo : Nomade Urbain

Vidéo : Nomade Urbain

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *