Kia eNiro le test, le SUV électrique excitant

En arrivant à Nice pour tester le nouveau SUV familial 100 % électrique, le Kia eNiro, le constructeur se met la pression tout seul. Il me promet une expérience de conduite sportive, confortable et une autonomie de plus de 450 km. Vous venez vérifier cela avec moi ?

Kia eNiro, une familliale au design sportif

Kia eNiro

J’aime déjà le look de la Niro, alors sans surprise je trouve du charme au eNiro. Ses lignes sont douces, discrètes malgré un petit coté trapu. A l’avant, des touches de bleu dynamique, une calandre fermé et des phares aux yeux doux apportent un caractère sportif à une voiture pourtant très pratique.

Kia eNiro, un intérieur pour la famille et les potes

Kia eNiro

Sans être énorme, le Kia eNiro est un bien portant avec 4,375 x 1,805 x 1,570 mètres. Cela lui assure un certain espace intérieur, avec un joli coffre de 451 l. Les passagers arrière n’auront pas encore l’impression de voyager en première classe, mais leurs jambes profiteront de plus d’espace que dans la majorité des modèles concurrents. À l’avant, la planche de bord est très sobre, pas beaucoup de fioritures, mais une conception sérieuse et en plastique.

Parlons moteur, pardon batterie

Kia eNiro

Le Kia eNiro existe en version 34,9 kWh et 64 kWh. Oubliez la première, la seconde « ne » coûte que 4000 euros de plus pour des performances qui sont vraiment supérieures. La bête m’offre des démarrages canon et ses 1 737 kg, dont 475 kg de batterie, se sentent à peine. J’ai de vraies sensations (204 ch), un comportement sportif au niveau des reprises et pourtant elle colle à chaque instant à la route. Le confort de conduite et la précision sont au rendez-vous. J’ai vraiment du plaisir à le tenir par le volant et apprécie sa douceur en ville. Le meilleur, je n’ai pas le regard fixé sur le niveau de batterie.

Autonomie rassurante

Kia eNiro

Kia promet 455 km d’autonomie en cycle mixte WLTP. J’ai conduit le Kia eNiro durant 2 jours, en mixant de l’autoroute, de la ville et les nationales sinueuses de la région Niçoise. SI je ne fais que de l’autoroute, j’ai environ 220 km d’autonomie. En usage uniquement urbain, je peux atteindre les 500 km. Un conducteur rural pourra sans soucis rester dans les 400/420 km. Le Kia eNiro a du souffle et sa batterie se recharge à 80 % en une quarantaine de minutes sur une borne de charge ultrarapide. Par contre, comptez plus de 10 heures sur une prise domestique

Kie eNiro, un électronique sans surprise

Kia est plutôt généreux niveau équipement, je suis face à un véhicule qui offre la majorité du confort moderne. La garantie est toujours de 7 ans et le GPS intégré comprend les mises à jours de la cartographie à vie et le service d’infotrafic TomTom. Le système embarqué est architecturé autour d’un écran de 7 » à l’interface assez claire. Facile à appréhender, pas grand-chose à signaler. J’ai des infos spécifiques à la consommation électrique par exemple, le GPS m’indique les bornes de recharge les plus proches. Apple, car et Google Auto sont aussi là, pour un système qui offre l’essentiel sans chercher à plus. Les cadrans numériques sont personnalisables et très efficients, presque trop sympas par rapport à la triste planche de bord.

Avis 8/10

Le Kia eNiro a autant de pep’s que son intérieur est triste. Il est aussi sportif que son intérieur conviendra aux familles. Des talents qui semblent antagonistes et pourtant non, la formule eNiro est très efficace. Il propose simplement un des meilleurs rapport qualité/prix/autonomie du marché. Elle n’a pas le côté tape-à-l’œil d’un Toyota CH-R ou d’une Nissan Leaf, plus discrète, et en charme discret elle fait le job. Un coup de cœur comme de raison.

Kia eNiro

Prix : à partir de 38 500 euros

Prix meilleur rapport qualité/prix : 42 500 euros

Bonus écologique : – 6000 euros

Photo : Nomade Urbain

Vidéo : Nomade Urbain

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *