Voir au-delà de l’armure, chronique du film Iron Man 3

iron_man_3_art work

 

Iron-Man-3-Poster superbawlL’industriel du complexe militaro-industriel le plus cool de la terre est de retour, tout comme son exosquelette or et rouge. Nous trouvons aux manettes de cet Iron Man 3 Shane Black, chargé de relancer la série après un second opus en demi-teinte. N’attendez aucun clin d’œil au reste de l’univers Marvel, le Shield comme les autres héros sont totalement absents. Marvel et Disney se réservent sûrement pour Avengers 2… Cela n’est pas plus mal, car Shane Black en profite pour se concentrer sur Tony Stark. Je parle bien de l’être humain, la machine ici n’est que décorative, elle n’est pas l’héroïne du film.

Alors qu’Iron Man est censé protéger le monde, le Mandarin (Ben Kingsley), un terroriste international commet attentat sur attentat et en profite pour régulièrement ridiculiser le président des États-Unis d’Amérique. Ce méchant, sorte de super ben Laden teinté de mystique orientale, a réussi à me séduire, et cela a continué, même quand j’ai découvert son véritable visage… Mais je ne vous en dirais pas plus…

Tony lui se débat dans ses histoires personnelles et surtout lutte contre des crises d’angoisses paralysantes ! Par bravade, il met au défi le Mandarin de l’atteindre. Le résultat ne se fait pas attendre, une des plus belles séquences d’action du cinéma, explosive à souhait et magistralement mise en scène. Cette destruction laissera notre milliardaire démuni, affaibli et doutant de lui. J’ai apprécié cette phase où le personnage de Stark devient plus intimiste, nous sommes vraiment à ses côtés. Et non plus seulement être le spectateur de ses bouffonneries.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=SEDUJD0ZLIw[/youtube]

 

iron-man-coupleRobert Downey Jr, incarne encore une fois à la perfection le personnage de Tony Stark. Il a cette arrogance naturelle et cette immaturité qui le rendent insupportablement attirant, même dans l’adversité. Gwyneth Paltrow (Pepper Potts) n’est pas en reste, sublime même dans un lit d’hôpital… L’humour est une des composantes essentielles du film, omniprésentes. Presque trop parfois, à certains moments dramatiques, les saillies humoristiques tombent un peu à plat. Un conseil, prenez le temps de savourer le générique de fin avant de sortir de la salle…

Les scènes d’action qui suivent sont elles aussi mémorables, même si le final me laisse un peu sur ma faim. Certes, il est ébouriffant, mais manque de la petite touche le rendrait inoubliable. Accumuler des robots ne fait pas tout… La 3D est bien entendu au rendez-vous et bonne nouvelle Shane Black la dose parfaitement. Elle est là au bon moment et ne vous agresse pas.

Avis 3/5

Au final, j’ai beaucoup aimé cet Iron Man 3, équilibré et très bien réalisé. Le scénario est honnête, même s’il est parfois un peu tiré par les cheveux… Ce qui me manque au final, c’est un surplus d’âmes. IronMan 3 est un excellent divertissement, mais reste un produit formaté alors que les Comics sont loin d’être toujours aussi lisses…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *