Découvrez les créations de Dominique Ansel Bakery chez Yann Le Couvreur


Dominique Ansel, le pâtissier phénomène New-Yorkais avec son cronut, débarque pour la première fois en France avec ses créations originales. Attention, vous n’avez que trois jours pour les savourer !

Pâtisserie franco-américaine

Dominique Ansel est un chef pâtissier qui a quitté l’hexagone pour New York. Il y’a ouvert sa boulangerie, pardon bakery et connaît un succès simplement phénoménal avec le Cronut. Une pâtisserie liant la viennoiserie à la française et la pâtisserie américaine. Pour la première fois, il débarque à Paris pour 3 uniques jours et uniquement dans la boutique de Yann Couvreur au 23 bis rue des Rosiers à Paris.

3 créations à tomber

Les créations sucrées et salées sont conçues uniquement sur place. Oui, il y’a aussi du salé et honnêtement j’ai été agréablement surpris par ce qui m’a été proposé. Mais revenons sur ce qui nous intéresse :

Le Frozen s’More

Une crème glacée à la vanille de Tahiti, entourée de croustillant chocolat et recouverte de meringue au miel. Elle est ensuite caramélisée et se déguste sur son bâton. J’ai craqué, entre l’aspect régressif de la meringue qui se mêle aux saveurs glacées.

Le cookie shot (5 euros)

Un cookie en forme de verre, une petite bouteille de lait parfumé à la vanille, je vous laisse deviner la suite ! Le shoot se déguste avec délice, mais un conseil laissez le lait faire fondre légèrement le chocolat qui recouvre l’intérieur du « verre ». Vous retrouverez l’effet cookies trempés dans le lait de notre enfance.

Le Pretzel

Ce dernier m’a surpris, une reproduction de bretzel (coque chocolat) garnie d’une crème de beurre de cacahuète. Je m’attendais à un truc trop envahissant et que nenni. La crème est délicate, peu sucrée, subtile et le biscuit sur lequel repose le gâteau est à tomber.

Cronut

Bonus, pour ceux qui n’ont jamais tenté de faire la queue 2 heures à New York pour goûter un Cronut de Dominique Ansel. Pour chaque achat vous aurez une petite enveloppe, certaines contiennent un bon pour gagner ce mets jamais commercialisé en France. Et qui ne le sera pas durant ces trois jours.

Avis : mais que faites vous encore ici au lieu d’être labas ?

Donc voilà, vous savez ce qu’il vous reste à faire si vous êtes gourmands et curieux. Les tarifs sont d’environ 5 euros pour chaque création. Je sens bien que c’est un ballon d’essai, pour voir si Dominique Ansel Bakery peut trouver son public en France. Et il a tout pour réussir.

Infos pratiques : Yann Couvreur 23 bis rue des Rosiers, Paris

Photo : Nomade Urbain

Vidéo : Nomade Urbain

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *