Deux blocs, une guerre et des pattes d’eph, le test de Wargame European Escalation

Années 70, l’Est et l’Ouest se regardent toujours en chiens de faïence. Les crises sont nombreuses et la guerre n’est jamais loin. Nous avons échappé à cette troisième guerre mondiale, mais c’est le terrain parfait pour un wargame original, comme se présente Wargame European Escalation édité par Focus Home Interactive. Même si la Seconde Guerre mondiale reste passionnante pour les aficionados du genre, c’est rafraîchissant de se plonger dans un scénario politique différent et accessoirement commander des unités différentes du T34 et du Panzer.

 

 

Ici, ce sont Sherman, T72, Gazelle, AMX seront vos outils de conquêtes et de mort. Le jeu se subdivise en 4 campagnes donnant le contrôle des troupes de l’OTAN ou du Pacte de Varsovie. Je passe sur le menu qui fait vraiment années 70, presque trop, où est la finesse ? Dans le jeu, visuellement rien à redire, c’est détaillé, précis et ça tourne bien. Par contre, je trouve la palette de couleur délavée, elle manque d’éclat ! Dommage, car en zoomant, j’aurai apprécié d’avoir plus de show, de peps. Est-ce un choix artistique pour coller à une esthétique seventies ou un défaut technique, là impossible de le savoir. Double regret, car la modélisation 3D est vraiment qualitative.

 

La prise en mains est tout ce qu’il y a de plus simple, souris, clavier, création de groupe, très très simple et efficace. Et heureusement, car le jeune est difficile, ce n’est pas un Red Alert, aussi plaisant que soit ce dernier, je le trouve facile. Réaliste, il faut prendre en compte l’approvisionnement de vos troupes (une colonne de chars ça suce vraiment du carburant), des munitions (le monstrueux T80 sans obus est une belle cible). Les satellites de l’époque n’étant aps aussi efficace que nos contemporains, l’usage des unités de reconnaissance est tout sauf un gadget. N’oubliez pas, la carte n’est pas le terrain… Les bois, les collines peuvent cacher des ennemies redoutables.

Les missions sont intéressantes, progressives et donnent accès à un bestiaire très complet (environ 350 unités) des armées polonaise, russe, allemande de l’Est, comme des USA, de la RFA, l’Angleterre ou la France.

 

Une fois fait le tour du mode solo, attaquez-vous au mode en ligne. Focus a bien préparé son coup pour nous faire perdre tout espoir de sommeil.Système de guildes batailles jusqu’à 8 concurrents que du plaisir et de belles branlées en perspective aussi. Le niveau est très bon. Mais j’admets, comme pour Starcraft 2, j’évite de tops jouer en ligne … Mais grrr ne profiter que de la campagne solo est gâche pour ne pas dire péché …

Avis 4/5
Un excellent Wargame qui pêche un peu par une esthétique qui manque de panache. Amateur de batailles modernes vous allez être ravis.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *