Hacker nomade pour piratage urbain : test Watch Dogs

Watchdogs IntroWatch Dogs est le second jeu Next-Gen le plus attendu après Titan Fall. Ce titre est un GTA-Like à la sauce numérique où hacking, piratage, contrôle des données, espionnage numérique, armes à feu et belles voitures sont au cœur de l’action. Sans parler des petits roublards, voyous et des organisations internationales (officielles ou non) qui sont en concurrence dans la ville ultra connectée de Chicago.

 

Watchdogs 2Aiden, du hacker au justicier

Watch Dogs est donc un jeu d’action aventure qui se déroule dans un monde ouvert, qui n’est autre que la bonne vieille ville de Chicago. Vous incarnez Adrian Pierce, hacker professionnel, qui participe à de petits coups illégaux, avec des collègues de fortunes. Nous les croiserons d’ailleurs régulièrement dans le jeu, car la frontière entre marché officiel et marché noir laisse à de nombreux intervenants l‘opportunité d’exploiter leurs connaissances criminelles. Lors d’une mission de routine (siphonner le compte en banque d’un pigeon), Aiden et son complice sont repérés et parviennent à s’échapper. Suite à cet incident, un inconnu engage des tueurs à gages pour leur faire peur. Pas de chance, la famille d’Aiden est touchée et sa nièce meurt lors de la tentative d’intimidation… À partir de là, notre héros change, il devient un chasseur, un prédateur urbain. Ses nouveaux objectifs dans la vie : retrouver ceux qui sont responsables de la tragédie familiale et lutter contre toutes les formes de crimes en devenant un hors-la-loi connu des habitants de Chicago sous le pseudonyme du Justicier !

 

Watchdogs 3Un univers cohérent

Le monde de Watch Dogs est simplement la fière ville de Chicago, qui pour une meilleure immersion a réellement été modélisé pour le jeu. La trame scénaristique est assez réussie, il y a une réelle profondeur même si parfois le titre est touché par le syndrome X-Files avec un peu trop d’événements qui se croisent et certaines séquences vraiment tirées par les cheveux. Les missions principales ont pour but d’aider Aiden à retrouver les assassins de sa nièce et surtout découvrir quel est le gigantesque complot qui semble se mettre en place l’ombre de Chicago. La galerie de personnages est savoureuse, il y a de la recherche, de la profondeur et l’ensemble n’est pas totalement dénué d’humour. Je me laisse donc immerger dans cet univers même si notre héros manque de saveur, de charisme. Dommage, j’ai l’impression de voir un héros de série TV, perdu dans une superproduction hollywoodienne. Il est bien « incarné », et même si j’adore son design, son look (que l’on peut personnaliser plus loin dans le jeu), il ne m’a pas touché plus que cela.

 

Watchdogs 7Sur PC de la FULL HD à l’UHD !

Ubi Soft a donc mis les petits plats dans les grands en nous servant un jeu ouvert d’une rare beauté. Attention, il est toujours possible de trouver mieux, mais pas avec un univers aussi libre et dynamique. En effet, la beauté de Watch Dogs n’est pas seulement due à la qualité des graphismes et des textures, mais aussi a la vitalité des environnements extérieurs. Et là, l’éditeur français fait fort avec une ville grouillante de vie. Il y a toujours du monde dans les rues, sur la route, la densité en zone commerciale ou rue piétonne est bluffante. Nous avons vraiment l’impression de nous balader dans une vraie ville. La modélisation des personnages est d’excellente facture, le moteur 3D du jeu permet d’afficher de très belles textures et des modélisations détaillées. Il est d’ailleurs amusant de remarquer que Aiden, n’est pas le mieux modélisé du jeu.

Watchdogs 011La qualité est pourtant inégale, autant certains décors sont à tomber par terre d’autres sont plus banal tout en restant joli. Globalement le jeu est très beau et supérieur aux versions consoles si bien sûr vous avez une bonne bécane. Un PC basé sur Core i7 Extreme Édition, 32 Go de RAM, disque dur SSD et une nVidia 780 GTI suffit pour jouer en FULL HD a l’aise, en 2 K avec de légers ralentissements pour la 4 K il faudra une seconde carte 3D en SLI… Mais, je vous le promets, vous ne serez pas déçus et regarderez de haut Xbox One et PS4… Si vous n’avez pas encore tenté l’expérience, essayez donc sur Titan Fall c’est tout aussi bluffant. Si vous avez une PS4 ou une Xbox One, vous avez un des beaux plus jeux Next-Gen, mais un brin en retrait de ce qui nous a été promis lors de son annonce en juin 2013 à l’E3 de Los Angeles (la messe vidéoludique Nor américaine). Enfin, ultime déception, une bande son sans panache. Passe encore que la bande original ne soit pas à la hauteur du jeu, mais les bruitages sont vraiment bizarres, dans leur sonorité comme les moteurs de voiture que dans leur impact avec des coups de feu qui ne sont pas des plus crédibles.

Watchdogs 8Entrez dans la matrice… pardon ctOS

Le ctOS est le système informatique ultra intégré qui équipera toutes les villes de demain. Il centralise et optimise aussi bien l’éclairage public que le chauffage que les flux d’informations de la police et les bases de données de la ville. Bref, rien n’échappe au ctOS et c’est grave à lui que Aiden soit un justicier et mène sa vengeance jusqu’au bout. Ainsi, à partir de son téléphone, il peut voir tous les appareils connectés proches (une sorte de toile partant de votre téléphone le relie chacun des objets) il peut s’agit d’ordinateurs, de tablettes, de feux de signalisation, de machine sous pression (pour les faire exploser), le métro et bien sûr les smartphones des gens croisés dans la rue. Ce sont eux que vous piraterez le plus, il donne des informations sur Watchdogs 5leur propriétaire (un petit effet NSA avec nom, prénom, emplois, niveau de revenus et des points précis de leur vie comme s’ils sont collectionneur de timbres, dispose d’un arsenal de guerre à la maison ou répare un crime). Vous pourrez voler de l’argent, espionner et surtout anticiper les crimes… Vous n’êtes pas le Justicier pour rien. Aiden est bien équipé en arme et peut même fabriquer des objets, une arborescence des capacités d’Aiden se développera avec le temps et les missions accomplies. En plus du scénario principal, vous avez des milliers de quêtes annexes (livraison de véhicules, empêcher une agression, voler de l’argent, escorte…), qui enrichissent les 40 heures (20 h si vous êtes un acharné) nécessaires pour fini le jeu de base.

Watchdogs 9Le hacking du bout des doigts

J’avais peur que le gameplay soit complexe et au final, dès les premières secondes on arrive vraiment pirater les machines, les cameras de surveillance et dans ce dernier cas jouer à saute-mouton d’une camera à l’autre en suivant les flux de données. C’est magique et surtout superbement réalisé. Tant qu’un lien numérique existe entre deux appareils, il est possible de le suivre. Ceux qui connaissent la série « Personn Of Interest » auront l’impression de retrouver les mêmes références graphiques, rendant palpables les flux de données numériques. Du grand art et un un presque sans faute… Là où je tique, c’est que l’ergonomie a été pensée pour la manette et non pas pour le classique couple clavier/souris. Je dois être trop vieux, car pour moi FPS et jeux à la GTA ne se jouent pas au gamepad.

Watchdogs 010Sinon, les commandes sont assez faciles à appréhender et contrôler son personnage, tout en tirant et en cherchant à pirater se fait très facilement. Même au volant vous pourrez vous lâcher et la conduite est correcte, mais sans plus. À noter, vous pouvez vraiment écraser les passants, ils n’ont pas la capacité surprenante dans de nombreux GTA-Like à éviter les voitures. Attention, car la ville étant ultra-connectée, il est facile de se faire repérer par les forces de l’ordre… Et les flics comme les voyous n’ont pas une intelligence très développée. Dommage, car alors que le jeu permet de choisir entre infiltration et phase de jeu bourrin, cette absence d’intelligence ait que beaucoup vont privilégier les assauts directs.

 

Watchdogs 6Un multi inopiné

Le multijoueurs est présent sous deux formes dans Watch Dogs, des missions classiques en lignes où les fixeurs peuvent s’affronter en ligne, mais rien de bien original même si cette phase est au final plutôt addictive, mais certainement pas sur le long terme. Seconde possibilité, à tout moment vous ou un autre joueur pouvez être invités à jouer en ligne. Vous allez entrer dans la partie d’un autre joueur qui ne pourra vous repérer, vous ressemblerez à un classique civil. À vous de pirater son téléphone avant de vous faire repérer. Le multi est amusant, mais ce n’est pas là que ce fait l’intérêt principal du jeu, il apporte de la fraicheur. Mais surtout, il devra être enrichi dans le temps pour continuer à captiver les joueurs.

 

 

Watchdogs 1Au-delà du jeu, un titre qui éduque

Watch Dogs est à mes yeux le premier jeu mettant en scène la complexité de notre univers numérique. ctOS ne sort pas de l’imagination des scénaristes de Watch Dogs, mais ce sont bel et bien des projets qui seront bientôt mis en place, nombreux sont ceux qui travaillent sur la ville intelligente. Ajoutez à cela les réseaux sociaux, les mails, les sites de e-commerce, sont à disposition de personnes mal avisées des sommes de données qu’aucun régime dictatorial n’a jamais rêvé avoir. En espionnant vos flux de données, il est possible de vous voler de l’argent, de connaître vos déviances sexuelles, effacer votre vie, tout cela est possible. Le récent scandale impliquant de l’espionnage à l’échelle mondiale par la NSA nous démontre que les pirates ne sont pas les seuls dangers menaçant notre vie privée et notre vision de la démocratie…

Watchdogs 4Bien des films, des livres ont essayé de nous faire réagir, nous faire comprendre les implications dangereuses (si nous ne sommes pas vigilants) de technologie de l’information. Le téléphone de Aiden n’existe pas encore quoique… En quelques minutes de jeu, les moins portées sur ces problématiques se rendent compte alors que le monde qui nous entoure est certes captivant, riche en possibilités, mais aussi très fragile dans sa structure, notre sécurité et nos libertés individuelles.

 

 

 

AVIS 4/5

Ce jeu très attendu est une merveille graphique, offre une profondeur de jeu étonnante, un système de jeu parfaitement maitrisé. Certes, il a encore de nombreux défauts, mais ses qualités l’emportent à mon sens. Une petite merveille sur toutes les plateformes (la version PC étant la plus belle) et en plus il est de salut public ! En effet, il démontre à tous et toutes que l’usage du numérique sans vigilance peut rapidement emmener à des débordements que nous ne préférons pas imaginer… Enfin, pensez à prendre quelques jours de congé, y gouter vous fait courir le risque d’une forte addiction.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *