La tablette qui met le feu ! Test Amazone Kindle Fire HD

Le marché des tablettes est passionnant. Un énorme gâteau à se partager entre Apple et… heu… Apple, la myriade des concurrents se partageant des miettes. Bon, j’exagère un peu, mais si je cumule ce que rapporte la vente de matériel, les revenus d’iTunes, de l’App Store sans oublier les commissions que prend l’américain sur les achats in-app, nous ne sommes plus très éloignés de l’image ci-dessus. Et surprise aux USA, Amazon le premier libraire du monde lance sa propre tablette la Kindle Fire. Un format de 7  pouces, un prix cassé, tournant sous un Android propriétaire. Selon le boss de la compagnie, son produit représenterait 22% des ventes de tablettes. En tout cas, cela expliquerait en partie pourquoi Apple a lancé son iPad Mini de 8″…  Vient maintenant la Kindle Fire HD, lancée en France le 25 octobre. Je l’ai donc décortiquée pour vous.

 

Carrossée en douceur

La Kindle Fire HD est une jolie tablette, tout en rondeur au toucher très doux. La coque est en plastique de qualité et profite d’une excellente finition, bien au-dessus de la moyenne, tout en restant un brin en-dessous de la Google Nexus 7 By Asus. Le bouton On, sur le dessus, est de belle taille mais a un peu de mal à s’enfoncer, un peu agaçant .. Juste à coté, un gros  bouton est dédié au volume. Un bel objet qui rappelle par certains aspects les liseuses de eBook d’Amazon. Par contre, elle n’existe qu’en noir, dommage… Elle cache un processeur double cœur cadencé à 1,5 GHz, épaulé par 2 Go de RAM et 16 ou 32 Go d’espace de stockage. Un équipement solide et qui lors de mes benchs affiche de bonnes performances, tout en étant un peu en-dessous de celles d’une Nexus 7. Pourtant, les performances disent le contraire.

 

 

 

 

 

Un monde de contenu par Amazon, tout comme l’interface

Android 4.0 équipe l’ardoise, pourtant aucune trace de l’approximative interface Android. Amazon a totalement repensé l’interface et l’ergonomie de l’OS Google pour le personnaliser entièrement. L’écran principal se divise en trois espaces, en haut la liste des catégories (Livre, Musique, Vidéo, Document, Photo, cloud…). Au milieu une suite de très grosses icônes s’affichent, la liste des derniers éléments utilisés, des apps aux livres en passant par les albums de musique. Enfin, la zone basse vous donnera des conseils d’achat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Car n’oublions pas le but premier d’Amazon. Si la tablette est à la fois performante et proposée à un prix très raisonnable (199 euros pour 16 Go, 249 pour 32 Go), c’est avant tout dans l’espoir que vous achèterez du contenu. Sauf que cette fois, au lieu d’alimenter les caisses d’Apple ou de Google, c’est Amazon qui espère en récolter les fruits. En cliquant sur les rubriques livre, musique et app, l’écran affiche vos contenus locaux. En haut à droite de l’écran, un accès au store est proposé. L’interface est claire, lisible et surtout très intuitive, cela nous change de l’Android de base…

Un catalogue solide, mais…

En ce qui concerne les livres, Amazon propose une des plus importantes bibliothèques de contenu, je me limiterai à parler uniquement des éléments en français.  Donc au total 70 000 titres eBook dont 4 000 classiques gratuits, et 48 000 à moins de 8 euros. Le catalogue de musique se compose de 20 millions de titres. Enfin la logithèque comprend 50 000 titres, dont 30 000 optimisés pour l’écran, de la Fire. À première vue, cela fait peu… L’Amazon AppShop est capable de faire tourner toutes les apps Android. Chaque éditeur peut donc proposer son app qui doit être validée par Amazon. Celui-ci nous indique qu’il cherche à améliorer l’expérience utilisateur en évitant les apps qui bugent à répétitions. Et je dois l’admettre, j’ai eu beaucoup moins de bugs que sur une tablette Android classique. Mais je ne l’ai pas testé assez longtemps (4 jours) pour vérifier la stabilité sur le long terme. Les principales apps sont donc présentes, quasiment tous les quotidiens et magazines, l’indispensable VLC et bien d’autres. Des exclusivités sont aussi au programme avec par exemple depuis ce dimanche  Rayman Jungle à 0,99 euros contre 2,49 sur Google Play, sur une semaine. Toutefois  les plus Geeks, bidouilleurs se trouveront un peu à l’étroit. Alors que le grand public sera à la fois rassuré et comblé par les contenus proposés.  Je suis déjà client Amazon en eBook, et j’admets trouver à peu près mon bonheur numérique en eBook, totalement en musique, un peu plus juste en apps, à voir comment le contenu évoluera. Les plus attentifs auront noté l’absence de magasin de vidéos. Une grosse lacune, même si au final, achetons-nous vraiment des films en numérique ? Personnellement, j’utilise plus les apps de télévision de rattrapage. Pour rappel, tous vos achats sont exploitables sur son PC, Mac, produits iOS, Android, Windows Phone, Windows 8 et même Blackberry.

 

 

Endurante et performante

L’OS réagit parfaitement, très peu de ralentissement et en général une belle fluidité. Les apps profitent pleinement du processeur et de nombreux jeux 3D sont présents même si aucun optimisé spécifiquement pour le processeur de la Fire HD. Le haut-parleur est plutôt bon, assez puissant à mi-puissance pour regarder un petit film sur son canapé. Si vous poussez le son trop haut par contre les grésillements seront au rendez-vous. Quant à l’écran, que dire si ce n’est qu’une dalle IPS de 7 pouces reste ce qui se fait de mieux sur le marché à quelques exceptions près. Les vidéos sont superbes, riches en couleurs et profitent à plein de la résolution de 1280×720 pixels. Idem pour les photos ou les BD (même si le catalogue Amazon est famélique, j’espère que l’apps AVE Comics sera très vite disponible sur L’App Shop).

Vient la question de la lecture de livres ou de magazines. Comme sur toutes les tablettes de ce niveau, lire un livre est agréable, et ne fatigue pas trop les yeux. Cela ne vaut pas le confort d’une liseuse de eBook à encre électronique, tut en restant très raisonnable. Attention, en plein soleil la lisibilité se dégrade, l’écran est un véritable miroir éteint, allumé il reste tout de même sensible aux reflets. Enfin, l’autonomie est confortable, environ 9 heures en usage mixte et 7 heures en vidéo.

 

Avis 4/5

La Kindle Fire HD est une excellente surprise. Un bel objet, un écran de premier plan et assez de puissance pour un usage quotidien est varié. Enfin, l’ergonomie, l’interface m’ont vraiment séduit, nouvelle et fluide. Certes, je reste prisonnier (excepté les achats inApp) de l’univers Amazon mais est-ce si différent que de l’être d’iTunes ? Je la conseille vraiment aux amateurs de contenus numériques, qui veulent d’un environnement stable et complet, où les personnes déjà clientes d’Amazone en numérique. Par contre, les plus technophiles risquent de la trouver limitée.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *