Le Paintball ? Trop analogique ! Le LaserQuest ? Trop indoor ! Decouvrez le FPS en Réalité Augmenté ! Test App Tag LaserBlaster

Une chose est sûre, mieux vaut jouer à la guerre que la faire. Que ce soit petit en jouant aux Indiens et aux cow-boys, ou maintenant en fragant à tour de bras dans un FPS, le plaisir, l’adrénaline sont au rendez-vous. Mais rien ne vaut le réel n’est-ce pas ? Le Paintball est ce qui se rapproche le plus du jeu de guerre, sans risque, si on excepte quelques bleus et son amour propre. Mais cette activité demande un certain équipement, ce qui explique le succès des Laser Quest, sorte de zone fermée simulant une zone de combat. Bien plus simple à organiser que le Paintball.  App Tag se propose de réunir le meilleur de l’analogique et du numérique avec son LaserBlaster, le premier pistolet en réalité augmenté via votre smartphone.

 

Un flingue pour l’inspecteur Harry ?

Le design du bébé est plutôt futuriste, il me fait penser aux flingues disponibles dans des FPS comme Halo ou Dead Space. De jolies lignes, l’association du gris et de l’orange est plutôt plaisante. Des boutons aux nombres de 4 sont sur le dessus et sur le côté gauche une sorte de manette. Le LaserBlaster affiche des dimensions de 240 x 170 x 70 mm pour un poids de 220 g (sans le smartphone). La prise en mains est excellente, et j’ai surtout apprécié l’équilibre. La qualité de fabrication est au rendez-vous, ce jouet est un peu cher (79.99 euros), mais presque sans reproche. L’arrière du LaserBlaster sert à installer son smartphone (iPhone4 à 5, iPod Touch 4et 5 et Android 2.4 minimum et d’une taille inférieure à 5 pouces). Le support est très solide et maintient vraiment le mobile. Il ne tombera pas, même si vous courrez avec.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans fil, sans Bluetooth, sans WiFi

Le smartphone et le pistolet communiquent sans fil, en utilisant les ondes sonores. Nous gagnons beaucoup en autonomie en évitant le pratique, mais énergivore Bluetooth. Par contre deux petits bémols, l’ensemble est parfois peu réactif ou avec un petit temps de latences et dans les environnements musicaux, parfois l’appareillage ne s’effectuent pas. Je précise que les apps testées n’étaient que des Beta, ces soucis devraient être corrigés sur les versions finales. L’installation physique est très simple, l’appareillage de même, il suffit d’appuyer sur la gâchette et le bouton vert. Rien de plus simple. Ensuite, à vous de choisir si vous jouez en solo ou en multijoueurs.

Du solo pour dépanner

Pour jouer en solo, l’app AppTag Arcade est à télécharger sur GooglePlay ou l’App Store d’Apple. Comme tous les jeux en Réalité augmentée, il faut une cible physique pour que les graphismes en 3D s’affichent à l’écran. Elle est ici imprimée sur la boîte pour un usage immédiat et il est toujours possible de la télécharger sur le site du constructeur pour ensuite l’imprimer. Le smartphone sert de viseur, vous y voyez donc l’environnement réel enjolivé de graphismes en 3D.

Les jeux sont au nombre de  3 :

Missile Defense, un classique où vous devez tirer sur les missiles qui visent votre base. Il est plutôt joli, mais reste mignon sans plus.

Spider Attack vous met face à l’entrée d’une grotte, d’où sortent des araignées qui n’ont qu’un but vous planter leurs crocs dans la gorge. Les insectes sont répugnants à souhait, comme la bande-son qui fait frémir de dé

goût. Sûrement le plus amusant des trois, mais sur la durée je me suis lassé assez vite.

Plate Shooter vous place face à un stand de tir, idéal pour travailler sa précision. Ce jeu est sympa, mais ne va pas vous captiver des heures.

Les premiers jeux AppTag testés étaient encore des versions Beta. Cela explique un certain manque de précision qui nous force à rester vraiment immobiles. Ce qui fatigue le bras et réduit le plaisir de jeu. Le constructeur m’a assuré que ces désagréments seraient rapidement corrigés avec la sortie des versions finales. D’autres titres devraient rapidement être lancés pour maintenir l’intérêt des joueurs.

FPS en RA

Ce qui m’a le plus amusé avec ce joujou, c’est bien le jeu en multijoueurs. Un des combattants héberge la partie, les autres le rejoignent comme sur un classique FPS. Attention, une connexion réseau est nécessaire pour jouer (le serveur de jeu est distant, et le GPS du smartphone vous indique les parties proches de vous). Il existe 4 modes de jeu : capturer le drapeau, match à mort, aux points en duo ou par équipe (jusqu’à en théorie 65 000 joueurs, mais 8 c’est un bon début non ? Ce qui m’a le plus amusé, c’est que j’ai vraiment l’impression de jouer à FPS avec pour décors le monde réel et pour cibles des potes. Seuls l’arme, le viseur et les effets spéciaux viennent s’incruster à l’écran et leur style très année 90 les rends plaisant à souhait. Comme dans tous les FPS, il est possible de récolter des bonus d’armement, de défense ou de points de vie. Le canon du LaserBlaster émet un rayon laser, qui compte comme un tir au but quand il rencontre le capteur [le boule translucide] à l’avant du pistolet. Simple et efficace, même si parfois il y a de petits soucis de précision. Je me suis parfois demandé comment j’avais fait pour toucher mes adversaires. Mais dans le feu de l’action, je ne cherche pas plus loin trop occupé à courir, rester à couvert ou sniper avec mon NERF.

 

 

 

 

 

 

 

He oui, en mega bonus, sachez qu’il est possible de retirer la gâchette du LaserBlaster, pour ensuite l’adapter sur les Nerfs d’Hasbro [des armes capables de lancer des disques ou des fléchettes en caoutchouc]. Ces jouets ont un succès fou avec les petits garçons de 7 à 77 ans… L’installation est très simple, elle se fait sur le support « viseur » disponible sur presque tous les Nerfs. Il faut juste lier le LaserBlaster avec la gâchette via un scratch, pas de panique très facile à installer. Pensez aussi à désactiver le lancement de projectile, pour éviter de les semer dans la nature. Ensuite, ce n’est que du bonheur, Nerf + Realité augmenté = excellent trip.

Enfin, un jeu massivement multijoueur devrait être lancé mi-décembre en bêta 🙂

 

Avis 4/5

Malgré les petits soucis de précision, ce LaserBlaster est vraiment un jouet intelligent et très addictif. À plusieurs, le plaisir est vraiment là, mixant monde réel et laserquest, rien à dire la formule est très efficace. Je le conseille vraiment, sauf si vous comptez jouer en solo, c’est alors cher payé à mes yeux. Mais si vos amis s’équipent, que ce soit pour jouer dans un salon ou en foret, c’est une expérience à vivre. Surtout si vous avez un Nerf, avec lui tout est plus cool non ?

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *