Parrot nous invite à un safari photo aérien… avec le BeBop Drone

Miami Beach Florida


Le français Parrot (cocorico encore une fois) a déjà créé le segment des drones personnels avec son AR.Drone. Nouvelle surprise volante chez le constructeur avec un modèle pensé pour la photo, la vidéo et toujours dessiné pour le grand public. 

PARROT_BEBOP DRONEPlaisir de voler !
Le Bebop (les plus anciens ne pourront pas s’empêcher de penser à l’antique téléphone mobile parisien, mais ici impossible qu’un flop ait lieu) abandonne le design presque futuriste de l’AR.Drone. Ici, nous avons l’impression d’avoir une caméra sur rotors même si Parrot a soigné la robe d’un beau noir et les protections des rotors sur les côtés. La partie volante hérite des qualités de l’AR.Drone avec toute une série de capteurs qui garantissent une stabilité démoniaque. Ainsi son présent :
Parrot_BeBop Drone_app vol 3— Un accéléromètre 3 axes

— Un gyroscope 3 axes

— Un magnétomètre 3 axes

— Un ultrason (portée de 8 mètres)

— Un capteur de pression

— Une camera verticale

Parrot_BeBop Drone_app vol 2Grâce à eux, le pilotage associé à la nouvelle app de pilotage FreeFlight 3.0, est vraiment intuitif. Il suffit d’un smartphone ou d’une tablette pour contrôler le Bebop et encore une fois l’ensemble est d’une redoutable efficacité. Parrot intègre une puce NGSS à son BeBop, elle associe les informations de positivement GPS, Glonass et Galileo ! Il est possible de programmer des vols indépendants ou simplement de récupérer sur le cloud Parrot « Parrot Academy » les informations GPS d’un vol et pourquoi ne pas le modéliser sur ordinateur.

 

 


Parrot_BeBop Drone_app galerie photo et videoHD aérienne 

La grosse nouveauté de ce Bebop est sa caméra qui donne à ce drone de petits airs de R2D2 volants. Elle intègre un capteur photo de 14 Megapixels. L’objectif Fish-eye, filme et photographie à 180° et doté d’une technologie de stabilisation 100 % numérique. L’absence de stabilisateur optique m’inquiète un peu, le numérique à ce niveau ne m’a jamais bluffé, pourtant je vois mal Parrot lancer un tel produit sans être sur de lui. Donc à suivre…

Parrot_BeBop Drone_vol solo 3La caméra est posée sur un système d’amortissement en caoutchouc pour limiter les vibrations. Enfin, les prises de vues FULL HD pour la vidéo et 14 MP pour les photos, sont enregistrées sur les 8 Go de mémoire intégrés et traité par un processeur double cœur Parrot P7. Enfin, l’app de pilotage permet de contrôler aussi la camera rotative !

 

 

 

 

 

 

Parrot_BeBop Drone_skycontrollerManette fantasmagorique 
Le Bebop est équipé de la technologie WiFi Mimo à 2,4 et 5 MHz, cela signifie simplement que vous aurez une portée supérieure à 50 mètres. Mais si cette portée supérieure ne vous suffit pas, il est possible d’investir dans le SkyController et ses 4 antennes WiFi amplifiées. Ce support accueille avec plaisir votre tablette ou smartphone, le pilotage s’effectue avec les deux manettes qui font autant penser aux jeux vidéos qu’aux interfaces utilisées par l’armée pour piloter ses drones. Si vous voulez encore plus de sensations fortes et d’immersion, le SkyController accepte les lunettes FPV (First Personnal View). Non seulement vous allez en prendre plein les mirettes et pourrez même le piloter simplement en inclinant la tête !
Parrot_BeBop Drone_skycontroller plus occulus riftUn joujou extra qui me fait fantasmer, qui a des utilisations aussi ludiques que professionnelles. Les youtubeurs voir les réalisateurs de court métrage peuvent s’en servir pour des prises de vues inédites. Pourquoi ne pas imaginer de l’envoyer en éclaireur lors de longues randonnées ou simplement jouer, rien de plus. Mais à la différence de l’AR.Drone, le BeBop est vraiment plus orienté vers le monde de l’image que celui des acrobaties.

 

 

 

Prix : Non communiqué

Sources : Parrot

Photo : DR

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *