Donnez-moi une ville, une prison, un parc zoologique et je peux passer des heures et des heures devant ce qui est un jeu de gestion. Railway Empire Complete Collection est de ces titres qui vous font perdre la notion du temps.




Scénario et gameplay, la conquête de l’ouest par les rails

Nous voici aux États-Unis d’Amérique au début de XIXe siècle, quand le pays se civilise par le rail. Vous allez être un de ces pionniers en commençant par créer une première ligne de chemin de fer. Point de départ de la conquête de l’ensemble du territoire et de votre future fortune. La campagne solo vous fera prendre la tête de plusieurs entreprises tout le long de la conquête de l’ouest par le rail.

Technique et plaisir, la complexité dans la simplicité et l’esthétique

Chaque ville du pays produit des ressources, à besoin de les exporter et d’en importer. Il faut donc bien réfléchir avant de créer une coûteuse ligne de chemin de fer. Bien placée, elle fournira de bons revenus et aidera la cité à se développer. De quoi gagner assez d’argent pour se lancer dans de nouveaux développements, qui donneront naissance à un maillage ferré complexe. L’occasion de jouer avec les aiguillages et de créer un réseau aussi complexe qu’efficace.

En parallèle, il faut gérer ses revenus, maximiser ses profits tout en entretenant le réseau et développer de nouvelles technologies. Un passage obligé pour accéder aux 83 locomotives à vapeur proposé dans le jeu. L’ergonomie est très simple, la création des lignes de chemin de fer est simplissime et la gestion facile à appréhender. Cela sur PC et bonheur des adaptations intelligentes également sur console.

Enfin, visuellement c’est un vrai plaisir. L’Amérique sauvage est joliment rendue et les locomotives plus vraies que nature. J’adore passer du temps devant mon réseau et voir les trains voyager. Je zoome, je vais d’un point à l’autre, le balai des monstres de vapeur est un plaisir sans nom.

Railway Empire Complete Collection, mon avis

Sorti en 2018, Railway Empire Complete Collection est l’occasion de découvrir l’intégralité du jeu et les nombreux DLC qu’il a connus. À 39 euros, vous avez de quoi vous amuser des heures si vous avez une âme de gestionnaire et amoureux des trains. À découvrir pour ceux qui l’avaient raté. Notez qu’il existe une version Switch qui s’adapte très bien au format nomade.

PC, PS4, Switch, Xbox One, Kalypso Media

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *