Les jeux basés sur l’univers Star Wars ont souvent plus de qualités que les derniers films. Pas toujours, mais les derniers titres, comme Jedi Fallen Order, régalent encore les gamers. Star Wars Squadrons est-il du même acabit ?

Le scénario, Star Wars Squadrons classique et pourtant prenant !

Nous voici après la bataille d’Endor, l’Empire lutte pour sa survie et la Nouvelle République pour s’imposer. Les pilotes de combats sont encore au centre du conflit même s’ils doivent se faire leur place au milieu de mastodontes spatiaux.

Vous incarnerez à tour de rôle un pilote d’une escadrille d’élite Impériale et de la République. La même histoire avec deux angles de vue diffère pour une histoire plutôt bien amenée, même si elle ne brille pas par son originalité. Les cinématiques ou discussions avec vos confrères sont respectueuses de l’univers, mais sont assez plates, manquent de brio.




Le gameplay, piloter est une seconde nature

Les missions s’enchaînent avec fluidité, les objectifs sont clairs et faciles à identifier en viol. Le pilotage est très précis, agréable et on se prend vraiment de bonnes sensations. Tout est pensé pour que je ne pense et ne me concentre que sur une chose, abattre mes ennemis.

Je dois admettre que les différences de philosophie entre les Tie fragile, mais rapide et les Républicains qui sont bien mieux protégés sont très bien restituées. Pour avancer, il faut apprendre à maîtriser sa machine, nous ne sommes pas devant un bête shooter, loin de là. Surtout que vous devez en plus gérer votre énergie pour appliquer au mieux vos stratégies de combat. Nous sommes vraiment le pilote, effet amplifié quand nous sommes touchés et que notre vaisseau affiche les stigmates du combat, comme le pare-brise qui se fêle de plus en plus. Heureusement, vous pouvez être réparé en vol par un allié. Le mode on-line est très sympa, je peux avec 4 autres joueurs affronter en duel une escadrille de 5 ennemis.

Affrontements directs ou via une mission, nous axons de quoi nous défoule. Reste que l’absence d’un mode bataille ou s’affronteraient des centaines de joueurs slalomant au milieu des super Destroyer me manque cruellement.

Technique, j’en veux toujours plus !

Les 8 vaisseaux disponibles sont : le A -Wing, le U-Wing, le X-Wing, le Y-Wing, le Bombardier Tie, le Chasseur Tie, le Faucheur Tie et l’Intercepteur Tie. Leur modélisation est impeccable et cela se retrouve dans celle des vaisseaux bien plus imposants. Voler à basse altitude au-dessus d’une ligne de tourelles laser d’un Destroyer Impérial reste un plaisir sans nom. La technique est de très bon niveau sans toutefois être exceptionnelle.

Cela s’explique aussi par le choix de la vue, non pas extérieure, mais intérieure. Le cockpit amplifie l’immersion, mais réduit drastiquement le champ de vision. À noter que la reproduction de la zone de pilotage est vraiment très réussie. Le jeu propose un mode VR vraiment bien fait. Nous pouvons tourner la tête pour mieux admirer le cockpit, repérer un ennemi dans un vaisseau de la République. Certes, nous perdons un peu en qualité d’affichage, les éléments lointains prennent plus de temps pour s’afficher correctement.

Toutefois, j’ai pris un pied énorme et cela compense tout. À noter que cela fonctionne aussi bien avec un Oculus, un Windows Mixed Reality, HTC Vive, Playstation VR et même l’Oculus Quest s’il est relié à votre PC. Enfin, j’ai beaucoup apprécié les très nombreuses récompenses sous la forme de personnalisation de votre vaisseau. De quoi bien s’amuser à customiser son Tie et le meilleur, tout cela est sans micro transaction.

Star Wars Squadrons, mon avis

EA signe ici un excellent titre, j’ai pris mon pied dans les combats. Même si le scénario n’est pas très original qu’importe, je me suis laissé porté par l’histoire. Je vis une belle immersion dans le respect de l’univers Star Wars et surtout non polluée par les derniers épisodes de la série.

Laisser un commentaire