Les italiens savent dessiner, créer les plus belles voitures de sport au monde et le pays est renommé pour ses circuits et ses paysages qui font le bonheur des amoureux de road-trip. Par contre, je découvre Kunos Somulazioni, le studio de développement derrière Assetto Corsa Competizione sur PC, PS4 et Xbox One. Alors, l’âme italienne aide-t-elle à également à faire une simulation de course automobile de haut vol ? La réponse en dessous.

Le scénario, le bitume ne parle pas

Au cœur du jeu, un mode campagne qui a tout pour ne pas nous enflammer. Il n’est pas mauvais juste particulièrement insipide. Nous enchaînons les courses et pas grand-chose entre les deux. Une vraie histoire, ou la découverte des voitures et des circuits un brin scénarisés. Au final, l’âme de ce titre est et reste l’automobile avec 24 véhicules, de 14 constructeurs différents et 11 circuits européens.

Gameplay, le réalisme sinon rien

Le roulis, les capacités de freinage, le centre de gravité, même très proche les automobiles ont de subtiles différences, qu’il faut saisir, pour exploiter le maximum de son potentiel. Les développeurs ont fait un travail simplement titanesque avec un modèle physique très proche de la réalité. Les subtilités mécaniques de chaque modèle sont parfaitement représentées.




Ayant essayé certains des véhicules présentés dans le jeu, j’ai vraiment reconnu le comportement routier. Le réalisme est le maître mot, pas une once d’arcade, la moindre erreur peut être fatale à votre chrono. De quoi s’éclater sur le mode championnat, mode libre un joueur, la carrière et un multijoueur. À voir comment ce dernier va évoluer dans le temps, entre les événements spéciaux et l’évolution du nombre de joueurs. Le pilotage demande de la précision, chaque erreur peut réellement être fatal à votre chrono. La nuance et la maîtrise sont donc de rigueur.

La technique, une maîtrise immersive

Au niveau de la modélisation des véhicules, c’est simplement de l’orfèvrerie. Les détails sont d’une rare précision, chaque véhicule est parfaitement restitué. Cela va jusqu’au son, où les symphonies des moteurs V6, V8 sont dignes d’un orchestre philharmonique. Bon j’exagère un brin, mais juste un brin… La version PC est de très bon niveau, mais je pense qu’il y’avait moyen de soigner encore le rendu des véhicules et des décors. Sur console, c’est un peu en retrait, la modélisation est toujours excellente, mais il manque de finesse dans les textures par exemple. L’IA des concurrents est de bon niveau, ils ne vont pas vous faciliter la tâche.

Avis

Assetto Corsa Competizione est une pépite pour les amateurs de simulation de course automobile. Je dis bien simulation ! La restitution des comportements de chaque voiture est plus vraie que nature, la difficulté est élevée en plus. Vous allez suer, mais adorer le faire… Si vous avez un volant avec boîte de vitesse ou palette au volant, il serait criminel de ne pas se faire plaisir avec !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *