Le Sony WF-XB700 vient compléter une famille déjà nombreuse de casques true wireless chez le constructeur japonais. Ce modèle est le plus accessible de la marque et vise un public jeune et assoiffé de basses.

Design et fonctionnalités, tenue impeccable, look discutable !

Avec leur conception en trois segments, les Sony WF-XB700 sont plutôt imposants alors que leurs dimensions ne sont pas excessives (3,8 cm de hauteur et 3 cm de profondeur environ), comme leur poids, de seulement 8 g par écouteur.

Si leur look reste discutable, une fois installé dans les oreilles vous ne verrez que la surface extérieure, plate et en plastique légèrement granuleux. Le boîtier de charge par contre est bien plus classique et n’est pas trop imposant avec des mensurations de 8 x 4 x 3,5 cm. La qualité de fabrication est sans reproche, le produit est solide et certifié IPX43, il résistera donc à la pluie ou la sudation.

Côté fonctionnalité, nous avons un casque True Wirless classique, pas de réduction de bruit. La promesse est surtout d’offrir un casque de qualité, 100 % sans-fil et surtout riche en basses.

Ergonomie, simple mais ferme

La structure particulière des écouteurs n’est peut-être pas très esthétique. Mais en contrepartie, l’accroche aux oreilles est vraiment excellente. Une fois placé, chaque écouteur rentre d’environ 1 cm dans l’oreille et reste parfaitement stable. J’ai beau secouer ma tête ou courir sur des pavés, ils ne bougent pas.

Chaque écoute dispose d’un bouton physique à l’arrière. Ils sont très petits, et demandent vraiment d’appuyer dessus pour les activer. Donc de temps en temps, vous enfoncerez l’écouteur actionné dans l’oreille, ce qui n’est pas super agréable. L’écouteur de droite contrôle la lecture et l’usage de l’assistant vocal, le second le volume. Simple et efficace.

Chose que je n’ai pas comprise, ce casque a refusé de se connecter à l’appli Sony. Cela n’est pas essentiel pour l’utiliser au quotidien, mais nous coupe d’un égaliseur par exemple.

Qualité audio, battle of the Basses

Le premier point remarquable est certainement la qualité de l’isolation. En effet, avec les bons embouts installés, je suis vraiment très peu gêné par les bruits extérieurs, même dans une rue animée. Les WF-XB700 font mieux dans le domaine que les WX-X1000F, le haut de gamme de la marque.

J’attaque directement sur les basses, qui sont bien présentes, rondes. Mais format true wireless oblige, elles ne sont pas si profondes que cela, elles sont amplifiées. Cela n’entache en rien les médiums, parfaitement maîtrisés. Ce sont les aigus qui sont plus en retraits. Attention, ils sont bien là, mais manquent de présences, ont du mal à s’imposer. Cela ne sera handicapant que sur les morceaux vraiment riches en basses, qui risquent alors d’étouffer un peu les voix.

Le kit mains libres est vraiment dispensable. À moins d’être au calme chez vous, ou dans un parc, une rue très calme, là, votre interlocuteur vous entendra. Un peu de loin, mais vous restez audible. Mettez juste un peu de vie autour de vie, des voitures, des enfants qui crient et il ne vous entendra plus. Le connectivité Bluetooth est très stable et le temps de latence acceptable. En tout cas suffisamment pour qu’il ne soit pas dérangeant quand je regarde une vidéo.

Autonomie, coureur de fond

Sony a très bien travaillé ici avec au total 15 heures d’autonomie, en comptant donc 3 à 4 charges dans le boîtier. Chaque écouteur se recharge à plein entre 30 et 45 minutes pour 4 à 5 heures de musique. Comptez environ 1 h 30 pour charger totalement le boiteux.

Sony WF-XB700, mon avis

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 35-Chapeaux-1-1024x190.jpg.

Si le look est discutable, les écouteurs sont assez discrets une fois portés aux oreilles. Sony tient ses promesses avec un rendu sonore percutant, des basses, des basses et des médiums. Par contre, les amateurs de chants cristallins seront un peu déçus. Lancés à 149 euros, les WF-XB700 sont très rapidement descendus à moins de 100 euros, le rapport qualité/prix est alors de très bonne tenue.

Sony WF-XB700, 99,99 euros, Sony

Photos : Nomade Urbain

Vidéo : Nomade Urbain

Laisser un commentaire