Afrikatic

Quand nous parlons de numérique, combien de fois évoquons-nous le continent africain ? Pourtant, il est une fourmilière d’indépendant, de startups créatives. Ainsi, leur particularité est de s’adresser aux habitants d’un continent aussi grand, que sa population et ses cultures sont diverses. Avec le soutien de la Fondation Orange, Africatik veut mettre en valeur et simplifier l’accès à toutes les applications éducatives créées par des Africains et adaptées au contexte culturel africain.

Africatik, l’ABCD de l’éducation numérique en Afrique

Révisions, jeux, découvertes… Africatik rassemble la plus grande base d’applications éducatives d’Afrique, de la Maternelle au Primaire, au Secondaire. Ensuite, en plus de leur vertu pédagogique, elles sont adaptées à l’environnement quotidien des enfants. Ils n’utilisent pas des logiciels développés le plus souvent pour les cultures occidentales et asiatiques.

Les enfants peuvent par exemple :

  • S’initier à la lecture avec Tanga en découvrant ses aventures dans la campagne de la RDC.
  • Apprendre à calculer en manipulant des billets (Francs Congolais, Franc CFA, etc.), dans des « situations du marché » avec Makuta ;
  • Observer, expérimenter, et apprendre les sciences en visualisant avec Chimie, Les mélanges ;
  • Réviser les programmes avec ActivExam

Toutes les applications sont accessibles via tous les supports numériques existant en Afrique (Windows, Android, iOS, Facebook Gaming, Chatbot).




Africatik, le multilinguisme à l’honneur

Si des applis existent en français et en anglais, les applications d’Africatik sont disponibles dans les langues nationales de nombreux pays africains :

  • Congo : kikongo, lingala, swahili, tshiluba ;
  • Sénégal : diola, pulaar, sereer, wolof ;
  • Djibouti : somali ;
  • Madagascar : malagasy.

De nouvelles langues (Mali, Côte d’Ivoire) seront ajoutées dans le courant du premier semestre de 2021. Testez les en vous rendant sur le site. Ensuite, un abonnement est nécessaire pour accéder aux contenus complets.

Bénédicte et Kamahunda et MULAMBA, les fondateurs de Kanieba Interactive, ne s’arrêtent pas là. Ainsi, Africatik et la Fondation Orange, installent dans des écoles un serveur Raspberry Pi contenant une image du Hotspot « Africatik » réalisée à partir de la solution Kiwix. Grâce à cela, les élèves accèdent à de nombreuses applications du bouquet Africatik, même sans connexion Internet. D’ici février 2021, 1 000 écoles en Afrique seront équipées de cette solution.

Une initiative très intéressante à mon sens et qui permet de profiter du numérique pour offrir autre chose que des produits standardisés. Tout en mettant en valeur et rendre plus accessible aux africain le numérique en version locale et non plus seulement global.

Source : Afrikatic et Fondation Orange

Photos : DR

Laisser un commentaire