Le 15 avril 2019, une catastrophe frappe le cœur de Paris. Un des monuments les plus emblématiques de la capitale brûle et Notre-Dame de Paris la nuit de feu se propose de retracer cet événement quasiment heure par heure, page par page.

Le scénario, le réel simplement le réel

Arnaud Delalande a cherché ses sources auprès des pompiers de paris, des membres du clergé et des employés présents sur place, ainsi que les rapports d’enquêtes et livres sur le sujet. Cela lui permet d’avoir une chronologie très précise de ce funeste jour.

Traits et rythme, 70’s comics

L’auteur a fait le choix de ne pas utiliser un personnage central en fil rouge. Nous passons de protagoniste en protagoniste, ne reconnaissons que quelques personnages publics. Les pompiers sont les héros les plus identifiables, traités comme un corps de combat plus que les individualités.

J’ai beaucoup aimé la façon dont le rythme s’accélère, comment la tension, l’adrénaline nous est transmise page par page. De plus, j’ai découvert bien des éléments qui n’ont pas été traités ou assez mis en valeur par les médias.

Au delà de l’histoire, mémoire de France

Le récit est ponctué de flash-back historique qui mettent en perspective cette catastrophe qui n’est pas la première que connaît la cathédrale. De plus, cette bande dessinée bénéficie de la caution historique de Stéphane Bern, corédacteur d’un dossier pédagogique de 8 pages en fin d’album. Enfin, sur chaque album vendu, 1 euro sera reversé en soutien à la fondation Notre-Dame.

Notre-Dame de Paris la nuit de feu, mon avis

Une BD réussit, qui sait même prendre aux tripes, tout en étant une mine d’information. Toutefois, le manque d’incarnation en dehors de Notre-Dame me chagrine un peu. Car au final, cela reste une sorte de reconstitutions sous forme de BD et cela n’intéressera pas tout le monde, sous cette forme en tout cas.

Notre-Dame de Paris la nuit de feu, Glénat

24,95 euros

  • Scénario : Arnaud Delalande, Yvon Bertorello
  • Dessin : Cédric Fernandez
  • Photos : Glénat
  • Format : 240 x 320 mm

Laisser un commentaire