ELLA crée la « Home Food » en livraison et click & collect, une révolution culinaire basée sur des particuliers cuisiniers !

Ella Bolerie Méditerranéenne, un concept audacieux et participatif

Sacha Abergel est à l’origine de ELLA, née de sa passion de pour la cuisine méditerranéenne. Restaurateur parisien, il s’est d’abord lancé avec Burger & Fils (Paris 8e) avant de réfléchir à un tout nouveau concept. Celui de Bolerie Méditerranéenne, des recettes authentiques inspirées des traditions du bassin méditerranéen. Servies dans des bols, elles sont conçues par des professionnels, avec une recherche des saveurs et de l’équilibre nutritionnel. La plus grosse originalité vient du fait qu’une charte culinaire est ensuite mise à disposition de particuliers partenaires, les Boleurs. Ce sont des particuliers, recrutés après un examen scrupuleux de leur capacité à cuisiner chez eux, qui relisent les plats. Qui sont disponible en livraison via les Uber Eats pour le moment et l’achat en click & collect. Il faut juste que la localisation des « home kitchens » corresponde à la vôtre.

Un pari fou, qui demande une grande rigueur dans la sélection des cuisiniers domestiques. Tout en étant un véritable complément de revenus, ou un revenu à part entière. Actuellement, il y’a 13 Boleurs, en région parisienne, Lyon, Marseille, Brest, ou encore Lille. Pour devenir boleur, il suffit de vous rendre sur https://www.ella-bolerie.com/boleurs/.




Ella Bolerie Méditerranéenne, des bols de saveurs

La carte propose six plats signature comme la Fideuà. Un spécialité du Pays valencien qui se présente comme une sorte de paella de vermicelles aux fruits de mer.

Testez sinon le Haydari, un yaourt à la feta, parfumé à l’aneth. Les amateurs de viande parfumés savoureront le Cevapi (cousin croate du kefta à base de bœuf haché mariné aux épices puis grillé accompagné de crudités de saison).

Vous aimez le poisson, alors tentez le Kabkabou, inspiré de la Tunisie avec un filet de merlu mijoté, semoule bio, navets violet, olives et pulpe de tomate avec sauce chermoula.

Les végétariens ne sont pas oubliés avec le Koshari (plat vegan égyptien à base de riz, pâtes, lentilles et pois chiches revenus dans une sauce tomate vinaigrée aux épices).

Terminer la dégustation avec une note sucrée comme le Panachi (dessert marocain à base de yaourt à l’avocat, banane et fruits secs) et servi dans un verre. Un concept original, audacieux et des plats qui devraient faire frétiller les papilles avec la méditerranée en fond pour apporter du soleil à votre table.

Photos : Ella

Source : DR

Laisser un commentaire