Avec sa nouvelle collection LEE 101, la maison revisite l’histoire du Rock. Créant des pièces, dont les détails, s’inspirent d’icônes musicales comme Elvis ou Jerry Lee Lewis ou Johnny Cash.

Lee 101 la collection brute nippo-italienne

Lee 101 est une collection qui tourne autour du denim. Des tissus denims de qualité supérieure, dont viennent de tisseries japonais, non lavés et non traités. Ils sont dans leur état brut prêt-à-porter. Parmi les pièces fortes, nous avons des denims en toile, qui font le renom de la maison depuis toujours. Cette saison, la marque propose également deux modèles venus du Japon : le « Blue—Selvedge » 49, un magnifique denim de 12 1/4 oz 13 dip du producteur Kaihara ; et le 70, un 13 oz provenant de la filature d’exception Kurabo. Les deux se patinent avec le temps pour devenir de plus en plus souples.

Pour un look plus « dark », le 59 est un denim noir compact de 13 oz. Il provient de la prestigieuse usine italienne TRC Candiani. Il est utilisé sur la veste Storm Rider et sur les modèles de jeans Riders des années 1950.

Un look que Johnny Cash aurait adoré porter. Pour les amateurs de denim, le tissu RS 21 oz « green-selvedge » de la filature japonaise Kuroki s’annonce comme le favori.




Lee 101 responsable devant la planète

Cette saison, Lee fait également fait le choix d’utiliser des tissus de stocks restants. Ainsi, il les réintroduit dans de nouvelles pièces, toujours dans une démarche plus responsable de l’environnement.

Parmi les pièces phares de la collection : la veste 91-B inspirée du modèle iconique des archives Lee. Elle comprend du denim selvage de Kurabo, doublée et agrémentée d’un col sherpa en laine mélangée pour traverser l’hiver. Autre pièce phare : un manteau d’hiver western, conçu de restes d’une authentique toile « Tuff Duck » de Kaihara, au Japon. Il comporte des renforts et boutons en cuir, un col châle confortable en laine premium mélangé et une doublure matelassée.

Les  graphismes utilisés sur les T-shirts et les Sweat-shirts s’inspirent des logos musicaux du milieu des années 50 pour leur donner un aspect vintage. Fabriqués dans un jersey épais teint, ils offrent une superbe tenue. Les détails de broderie viennent également rappeler le style des années 50. Lee® réintroduit également les fits « Riders » des années 1950. Basés sur une coupe plus ample utilisée à l’époque, ils ont toutefois été  remis au goût du jour. Le modèle est fabriqué à partir de « turquoise-selvedge » 13 oz de Kurabo, ainsi que du tissu denim noir 59 de Candiani. Conçue dans le souci du détail et de la qualité, la  ligne Lee 101 automne-hiver 21-22 semble avoir été faite pour le « Million Dollar Quartet ». Alors, vous aimez ?

Source : Lee

Photos : DR

Laisser un commentaire