Le bon vieux Scrabble passe en mode Street Art sous les bons offices de Wasi et Sabi, pour transformer les murs de Paris en œuvre d’art alphabétique et visuelle.

Des confinements à la projection, le Scrabble en mode Street Art lumineux éphémère

Les différentes périodes de confinement ont été pour les Français l’occasion découvrir ou redécouvrir les jeux de société. Que ce soit au sein du foyer ou en visio, ils ont aidé à maintenir le moral, comme la cohésion des relations. Le jeu de société est fédérateur et le Scrabble a été un champion dans le domaine.

Pour célébrer la fin des restrictions, le jeu de lettres emblématique a investi les murs de Paris.

Ainsi, Scrabble a demandé à sa communauté sur les réseaux sociaux quels sont les mots qui expriment le mieux le déconfinement. Ensuite, Scrabble s’est amusé à projeter des combinaisons de mots sur des murs au cœur de Paris.




De l’éphémère Le Scrabble des rues devient aussi durable que tangible

Ainsi, dans le cadre d’une mise en scène éphémère, des mots tels que « liberté », « réunir », « terrasse » ou encore « joie » ont habillé les murs parisien. Une projection de lettres qui a une résonance toute particulière aujourd’hui. En parallèle des projections, les street-artistes Wabi-Sabi, eux aussi amoureux des mots, rejoignent le mouvement. Ainsi, en arpentant les rues de Paris, ils font vivre les différentes combinaisons de mots à leur manière.

Chacune est crée en fonction de l’environnement et ne prend toute sa substance qu’avec le bon angle de vue. une ode au cinéma face à une salle obscure, au soleil sur les hauteur de Paris, rien n’est laissé au hasard.

Ainsi, les mots choisis par la communauté Scrabble prennent vie avec de réelles lettres du jeu. Les artistes parcourent la Capitale et se laissent aller à leur créativité que vous pourrez découvrir en déambulant dans les rues. Vous cherchiez des Space Invader maintenant vous pourrez découvrir ou redécouvrir Paris en partant à la recherche de leurs œuvres délicates et aussi originales que pleines de poésie.

Source : Mattel

Photo : Leah Marciano

Laisser un commentaire