Les Shoot’em Up ont bercé ma jeunesse de gamer et donc jouer à R-Type Final 2 est une occasion que je ne pouvais rater, malgré une légère appréhension en le lançant.

Version testée Nintendo Switch provenant de l’éditeur Granzella Games

Scénario et gameplay, retour aux sources

R-Type 2 est un nom qui fait frissonner bien d’anciens joueurs qui l’entendent, une référence du Shoot’em Up. Un genre qui est tombé en désuétude, mais qui a mon avis manque surtout de bons titres. Passons sur le scénario, un prétexte pour vous embarquer dans un vaisseau spatial de combat.

Votre but étant d’affronter des vagues successives et des ennemis retors, à défaut d’être intelligent. Certains font presque la moitié de l’écran en hauteur et les boss occupent facilement la quasi-totalité de l’écran.




Technique et plaisir, à un cheveu d’être bon

Kazuma Kujo le créateur original est aux commandes ce qui explique que nous retrouvions vraiment l’âme des premiers titres. En plus des bonus qui donnent accès à des tirs multiples, des missiles. Nous retrouvons le petit module qui vient en renfort. Il peut naviguer librement et suivre plus ou moins vos mouvements pour balayer plus de surface de tir. Il s’accroche à l’avant pour plus de précision et de puissance ou à l’arrière pour protéger vos fesses spatiales.

C’est très plaisant d’enchaîner ainsi ennemis, et boss dans des décors à la fois très futuristes et parfois très organiques. Le jeu se déroule en scrolling horizontale et ici fini les bons vieux pixels. Nous avons droit à de la 3D en Unreal Engine, avec une modélisation 3D réussit. Les effets de lumières sont du même acabit, comme les explosions. Le charme est bien là, même si la technique reste imparfaite. Je regrette une certaine maestria, un manque d’originalité, de recherche esthétique. Mais le plus gros défaut de ce jeu est son rythme. Le vaisseau souffre d’une certaine inertie. Il y’a un manque flagrant de réactivité de vitesse. Nous sommes bien loin des sensations intenses que nous donnaient les précédents opus en bon vieux pixels.

R-Type Final 2, mon avis

J’ai beaucoup de plaisir à retrouver la saga R-Type, à plonger dans ce qui est un bel hommage. Si visuellement, je reste séduit malgré une finition parfois approximative. C’est le manque de nervosité qui me déçoit le plus. Pourtant, il reste un bon défouloir et j’espère que des mises à jour vont corriger le tir.

Laisser un commentaire