Associer l’art horloger et la spiritualité, c’est le leitmotiv de Richard Mille avec sa dernière RM 47 Tourbillon marquée du sceau des samouraïs.

RM 47 Tourbillon le temps du bushido

Avec cette création horlogère, le manufacturier veut rendre un hommage à la culture japonaise. Après quatre ans de réflexion et de conception, née une montre d’art d’un genre inédit. En effet, elle intègre un calibre extrêmement compact. Il a été spécialement conçu pour permettre l’incorporation d’une armure de samouraï stylisée entièrement façonnée à la main.

Un modèle né au détour d’une conversation amicale entre Richard Mille et le double champion du monde de Formule 1 et partenaire de la marque Fernando Alonso. Ce passionné d’arts traditionnels japonais et de la philosophie des samouraïs a donc inspiré l’horloger.




Ce nouveau modèle s’inscrit dans la lignée des montres « ornementales » symboliques de la marque. Entièrement sculptée à la main par le graveur Pierre-Alain Lozeron et peinte par son épouse Valérie Lozeron, l’armure du samouraï illustre les multiples dimensions de la culture ancestrale japonaise.

Évocatrice de l’esprit du bushido, code éthique des samouraïs, cette armure prend vie dans de l’or jaune 3N. Qui rappelle les feuilles d’or utilisées dans le Japon ancien pour embellir les sanctuaires du pays et dans certains objets d’artisanat traditionnel.

Imaginez là maintenant autour de votre poing et sentez en vous la puissance du Bushido. Enfin, ce serait le cas si nous étions dans un manga…

Source : Richard Mille

Photos : DR

Laisser un commentaire