Test Fashion Dreamer : le jeu fast fashion

par LeNomade
2 minutes Lire

Je serai honnête, j’étais beaucoup moins excité à l’idée de tester Fashion Dreamer que ma fille de 11 ans. En lançant le titre, nous nous sommes immédiatement plongés dans son univers et votre serviteur soulagés de ne pas servir cette fois de mannequin d’exposition. Ici, la promesse est simple, entrer dans un monde dédié à la mode et à la créativité. Préparez-vous à des sessions de stylisme inventives, audacieuses et parfois ridicules. Mais cela suffira-t-il à maintenir notre intérêt sur plus de quelques heures ?

Ce test a été réalisé avec une version envoyé par Nintendo.

Scénario : un Fashion Dreamer sans objectif

LeNomade | NomadeUrbain.fr

Les développeurs ont fait un choix, qui se défend même si je le trouve peu opportun. En effet, ici pas d’histoire, de scénario mettant en valeur la mode et les mécaniques de jeu. Votre seule mission, devenir une star des réseaux sociaux en tant que styliste, mais rien de plus. Nous avons un univers de mode vide de contexte, de fond narratif et pourtant riche en possibilité. Ma fille, comme moi même, ressentons de la déception sur ce point. La mode n’est pas uniquement du stylisme, mais bel et bien des émotions, des histoires personnelles. Ici, rien ne vient nous motiver à aller plus loin, si ce n’est la curiosité. L’objectif de devenir une star des réseaux sociaux est mal amené, n’offre pas de réelles implications du joueur.

Gameplay : du choix et beaucoup de répétitions

Fashion Dreamer
LeNomade | NomadeUrbain.fr

Concevoir des tenues et relooker des personnages est très amusant. Surtout que l’interface tactile est d’une rare fluidité et précision. Cela est fun, rafraîchissant, mais rapidement cela devient bien répétitif et monotone. Tout cela manque de défi excitant, de véritable challenge qui puisse nous donner une satisfaisante sensation d’accomplissement. La simplicité est une bonne chose, les modules de jeu bien pensé, mais sans contexte cela se rapproche plus d’un jeu smartphone sans beaucoup de fond​​​​. VOus ne pouvez pas créer de vétement, jsute rélaiser des looks. Si ils sont Légion, les piéces sont en plus très variées.

Techniques : au-delà des limites de la Switch, celle de la direction artistique

Fashion Dreamer
LeNomade | NomadeUrbain.fr

Visuellement, Fashion Dreamer propose des graphismes colorés et attrayants. La variété des vêtements promet de longues heures de créativité et le fait de les appliquer à des passants dans la rue est toujours déstabilisant. Si les personnages et les pièces textiles sont joliment rendus, les rues où vous pouvez vous déplacer sont atroces, même pour une Switch… L’IA est ridicule, même la pire des tenues se voit récompensée au moins d’un deux étoiles, alors que le créateur mériterait le pale… La partie sonore est anecdotique et vous risquez même de couper rapidement couper le son.

Disponibilité, prix et conclusion de Fashion Dreamer :

Fashion Dreamer est disponible en exclusivité sur Nintendo Switch au prix de 39,99 euros chez les revendeurs partenaires.

You may also like

Laisser un commentaire

[script_13]

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire plus