La trilogie Hitman arrive enfin à son terme et l’Agent 47 reprend du service pour une aventure qui ne va pas nous éblouir pas son originalité, mais reste unique dans l’univers vidéoludique. Sans oublier, un mode bac à sable qui donne à Hitman III une espérance de vie quasi illimitée pour les apprentis tueurs à gages.

(Version testée PS5)

Le scénario, un simple prétexte

Vous êtes toujours ce tueur à gages hors du commun qui cherche à la fois à se libérer et se venger de l’emprise de l’Agence Providence. Le scénario reste un prétexte pour six missions qui vous feront voyager à travers le monde, des gratte-ciel de Dubaï à Berlin en passant par la Chine et plus encore. Bon, je suis honnête, le scénario n’a que peu d’intérêt, est surtout un prétexte au jeu. Même la mise en scène des cinématiques ne parvient pas à m’emporter. Dommage, un personnage comme l’Agent 47 a un potentiel fou.

Le Gameplay, maîtrise totale, normale pour une répétition

Les game-designers ont conçu des missions passionnantes et surtout tordues. Vous avez du matériel, dont la principale nouveauté, un smartphone qui servira à dézinguer certaines protections numériques. Ne négligez pas les avantages qu’apporte un bon déguisement, cela vous évitera bien des ennuis. Enfin tant que vous arrivez à ne pas vous faire remarquer. Sinon, vous devrez vous battre et ce ne sont franchement pas les meilleures phases du jeu. Les combats sont assez poussifs, manquent de fluidité et de technique. Autant de raisons supplémentaires de ne pas se faire chopper.

Au final, le plus important reste votre capacité à atteindre votre objectif sans vous faire repérer. Dans ce monde ouvert, n’attendez l’illumination. Explorez, discutez, expérimentez, pour chaque mission il y’a toujours de multiples façons d’atteindre sa cible. Tous les talents de l’Agent 47 comptent, n’en négligez aucun. Si vous avez la curiosité d’aller au-delà des évidences, vous serez aux anges.

Une fois que vous aurez terminé la campagne, le jeu ne s’arrête pas là. Il vous donne la possibilité de créer de toutes pièces des missions et ensuite de les partager. Vous proposerez ainsi vos créations les plus retorses aux autres joueurs et vous immergez dans les leurs. Cela donne une durée de vie encore plus importante.

La technique, beau mais un Hitman III sans ambition

De Dubaï à Berlin, en passant par la Chine et les Carpates, vous aurez de la matière première et de la variété. Avec en plus le plaisir de redécouvrir le travail graphique qui est vraiment soigné. Certes, depuis Hitman II peu d’évolution, si on excepte une bien meilleure gestion des effets de lumière, sans pourtant tomber dans le Ray Tracing. Une occasion manquée peut-être et si encore cela était remplacée par une IA digne de ce nom… Les PNJ ne sont vraiment pas malins et il n’est pas rare d’utiliser leurs incohérences pour mieux avancer. Il suffit parfois de se mettre à côté de deux personnes discutant pour être assimilées à noyé dans la foule. Et les exemples sont nombreux, trop de scripts peut-être.

Au final, techniquement difficile d’être déçu. Les joueurs PlayStation 4 et PS5 ont droit à un mode VR exclusif. OK, les joueurs PC n’y ont pas droit et si on excepte la monétisation de cette exclusivité avec Sony, pas d’autres explications. Dommage, car ce mode est braiment kiffant, l’immersion est totale et le contrôle d’un rare naturel. J’en regrette encore plus l’absence sur PC… Mais bon, comme le jeu est une exclusivité EPIC Game, ce qui va handicaper les propriétaires de Hitman II.

Hitman III, mon avis

Un titre qui clôture avec maestria une trilogie qui restera dans les annales. Techniquement aboutit, un mode VR de haute volée. Tout cela est jouissif grâce à la capacité des développeurs à exploiter l’univers et les talents de l’Agent47. Toutefois, cela ne vaut vraiment que pour les amateurs, qui sauront tirer la substantielle moelle. Car au final, 69,99 euros pour 6 scénarios et une histoire solo très légère peut rebuter les autres. De plus, l’exclusivité Epic handicape les joueurs PC qui l’ont déjà sur Steam, sans évoquer la volte-face de l’éditeur qui avait promis la gratuité pour de nombreuses choses. Je vous conseille d’attendre la fin de cette exclusivité. Au final, la version PS4/5 est la plus complète.

Hitman III

69,99 euros
3.5

Scenario

2.0/5

Game Play

4.3/5

Graphismes

4.0/5

Bande Son

3.0/5

Durée de Vie

4.3/5

Les Plus

  • Game Design
  • Amélioration des effets de lumière
  • Game Play qui favorise la curiosité, l'audace
  • Une durée de vie illimitée pour les adeptes du mode bac à sable
  • Le mode PSVR

Les Moins

  • Quasiment aucune nouveauté
  • Une Bande-Son moyenne
  • Un scénario prétexte
  • L'intelligence des PNJ déficiente
  • Le jeu des exclusivités n'est pas favorable aux gamers

Laisser un commentaire