Appliquer ce qui a fait le succès des enceintes Marshall à un environnement nomade, c’est l’objectif de cette étonnante petite enceinte Bluetooth Marshall Emberton.

Design de la Marshall Emberton : Marshall Emberton où quand l’esprit rock s’adapte au monde extérieur

Marshall dans le domaine de l’audio, c’est avant tout un style reconnaissable entre tous. Nous le retrouvons donc dans cette Marshall Emberton avec des lignes qui rappellent toujours les antiques amplis à guitares. Ajoutez à cela le revêtement noir, qui comme traditionnellement chez Marshall, offre le même rendu visuel et tactile que du Tolex. Toutefois, ici nous avons droit à du silicone, moins glamour, mais plus adapté à un produit baroudeur. Enfin, pour occuper la face avant nous avons la très belle grille avec un joli effet métal, accompagné du logo de la marque.

L’absence de poignée ne nous a pas traumatisée, mais nous aurions aimé avoir une petite dragonne pour l’attacher à son poignet ou à une branche d’arbre. Reste que nous sommes face à un produit élégant, qui affiche un charme original dans le monde des enceintes Bluetooth. La qualité de fabrication est impeccable et nous tenons dans la main un objet solide qui en plus est certifié IPX7 (immersion dans l’eau jusqu’à 1 m durant 30 mn maximum).

Un produit bien pensé, esthétique et qui tient facilement dans une main. La surface en caoutchouc se salit assez vite, mais un chiffon, humide si besoin, suffira à lui rendre son lustre original.

L’ergonomie : une histoire de pad

Ici, un seul bouton sur la gauche de la surface supérieure et qui permet de forcer l’appairage. L’ensemble des autres contrôles se concentrent sur la joypad placée au-dessus également. De la gestion de la lecture à celle du volume, tout ce contrôle par le pad. Il faut un peu de temps pour s’y habituer et saisir les nuances d’usage.

Toutefois, après quelques heures à interagir avec, le coup de main vient assez rapidement. Notez enfin l’ indicateur de batterie à LED rouge à droite du pad.

L’Audio : une Marshall Emberton à la conception atypique

Marshall mise sur sa technologie True Stereophonic pour offrir un rendu sonore, en théorie, homogène à 360°. L’enceinte est architecturée autour d’un couple se composant d’un haut-parleur de 2  » et d’un radiateur passifs. Chaque duo est reproduit sur la face avant et arrière. Une configuration qui laisse interrogateur, car au final la stéréo est repartie sur chaque face et le rendu sen ressent comme nous allons le voir plus bas.

L’ensemble prend de la voix grâce à deux amplificateurs classe D de 10W chacun.

Les connectiques : en faire moins est impossible

Sur le côté droit de l’appareil se trouve l’unique connectique, un port USB3-C. Ne cherchez pas, il n’y a rien d’autre à se mettre sous la dent. Pour profiter de votre musique, seul le Bluetooth 5.0 sera à votre disposition. Au passage, l’enceinte supporte le codec audio SBC uniquement.

Autre regret, pas de connexion multipoint pour l’associer à plusieurs appareils comme une tablette et un téléphone par exemple.

L’appli : RAS

En ce qui concerne l’app, nous allons faire simples et efficaces. Nous irons droit au but, sans chercher de circonvolutions inutiles et stériles. Il faut savoir être direct, ne pas sombrer dans les affres de la sur communication qui cache souvent l’absence d’information utile. Donc l’app pour l’Emberton n’existe tout simplement pas !

Le rendu audio  : une Marshall Embertone étonnante et parfois décevante

De par sa conception, le rendu prétendument à 360° ne fait pas mouche. Nous arrivons à avoir un rendu homogène à l’avant à l’arrière de l’enceinte, mais pas du tout sur les côtés. Malgré la taille de l’enceinte, nous obtenons des basses qui font le job. Elles descendent assez profondément, mais radiateur passif oblige, cela manque d’impact, de tonus, comparé à une Sony Extra Bass SRS-XB23 par exemple.

Les aigus ne sont pas aussi cristallins que nous aimerions, mais ils sont tout à fait honorables, malgré un manque de tranchant. Les médiums sont plus soignées, ce qui permet d’obtenir des voix parfaitement restituées. L’ensemble des fréquences réussissent à se marier avec efficacité, pour offrir un son homogène, mais qui manque parfois de précision. Les détails acoustiques ne sont pas tous resitués, ce qui n’est pas si grave pour un produit devant être utilisé en extérieur.

Malgré sa taille, cette enceinte a du punch. Néanmoins, vous ne pouvez pas trop abuser de sa puissance. En effet, au-delà de 80 % de volume, la distorsion se fait clairement entendre. Marshall a cherché un équilibre dans la restitution, mais cela au prix d’une puissance sous-exploitée.

L’autonomie : elle respecte ses promesses

Marshall promet plus de 20 h d’autonomie et dans la pratique nous y sommes totalement. En effet, avec un volume d’écoute de 75 % l’Embertone tient une bonne vingtaine d’heures. Comptez 21 à 22 heures si vous avez un volume d’écoute inférieur à 50 % du volume. La bête se recharge de 0) 100 % en 2 h 30/40 environ.

Photos : Yazid Amer – NomadeUrbain.fr

Marshall Emberton, notre avis

chapeau

Cette enceinte Bluetooth est un produit qui réussit à se démarquer par un style original, un rendu plutôt punchy et riche. Toutefois, la connectivité minimaliste, l’ergonomie qu’il faut appréhender et un rendu 360° défaillants ne plaisent pas pour elle. Nous sommes face à un produit dans la bonne moyenne supérieure, mais qui manque encore talents pour devenir excellente. À 169 euros, vous trouverez facilement plus audiophile, plus percutant, mais peut être pas aussi séduisant.

Marshall Emberton

169 €
3.7

Design & qualité de fabrication

4.0/5

Ergonomie

3.5/5

Connectivité

3.0/5

Qualité Audio

4.0/5

Autonomie

4.0/5

Les Plus

  • Un look rétro maîtrisé
  • La qualité de fabrication
  • Des voix toujours maîtrisées
  • Des basses assez profondes
  • Autonomie

Les Moins

  • Des aigues dans la moyenne
  • Connectivité limitée
  • Pas de micro
  • La saturation à haut volume