Nothing aime jouer du design et de la transparence pour se démarquer de la concurrence. Avec les Nothing Ear (Stick), le constructeur s’attaque frontalement aux Airpods d’Apple en se targuant de jouer autant du style que de qualité audio.

Le produit a été testé avec un exemplaire prêté par Nothing.

Design et fonctionnalités : Nothing Ear (Stick), un style en toute transparence

Sans surprise, les Nothing Ear (Stick) se font remarquer par un design travaillé et séduisant. Certes, si ses lignes n’ont rien de vraiment originales, se rapprochant de ce que proposent les Airpods.

Crédit : Yazid Amer – NomadeUrbain.fr

Le constructeur arrive à aller au-delà de la forme initiale, pour nous faire chavirer par sa coque transparente au niveau des tiges et ses lignes généreusement bombées au niveau des écouteurs.

Ajoutez à cela de fines grilles en aluminium sur la tête recouverte de caoutchouc et un point de couleur rouge pour l’écouteur droit et blanc pour le gauche. Avec des dimensions de 2,98 x 1,88 x 1,84 cm pour 4,4 g, nous sommes faces à des produits compacts et très légers. Ils sont également certifiés IPX54, ce qui signifie qu’ils résistent aux projections d’eau, la transpiration, la pluie et les poussières.

Un boîtier en stick

Le boîtier de charge reprend la forme et la mécanique d’un tube de rouge à lèvres. Si ce n’est que les écouteurs ne sortent pas par le dessus, mais se récupèrent sur le côté via un mouvement rotatif à 360° de la partie supérieure. Blanc, rouge et transparent, ce boîtier de charge est aussi séduisant, compact, que léger (8,7 x 2,98 x 2,98 cm et 46,3 g).

Crédit : Yazid Amer – NomadeUrbain.fr

Sur le dessus, la partie rouge, un bouton couleur métal sert à lancer l’appairage et en son centre vous avez un port de charge USB3-C. Original dans la forme, il a un charme qui est aussi prenant que sa praticité.

Confort et ergonomie : des Nothing Ear (Stick) aux commandes très complète

Grâce à leurs formes généreuses et bombées des coques supérieures, les écouteurs se glissent avec délices dans les oreilles. Ils se calent sans avoir besoin de pénétrer vraiment dans l’oreille, ce qui ravira les allergiques aux casques intra-auriculaires.

Crédit : Yazid Amer – NomadeUrbain.fr

Leur légèreté et le matériau de la tête offrent autant de stabilité, de douceur que de confort. Il nous est arrivé plusieurs fois de les chercher, alors que nous les portions déjà… Même quand nous courons à petite foulée cela tient, à grande foulée plus instable. Néanmoins, si leur forme devait convenir à la majorité des morphologies, ce n’est pas une règle d’or. Dans le cas contraire, oubliez alors la stabilité et le confort. Si vous en avez la possibilité, essayez-les avant de les acheter pour être certain que les Ear (Stick) sont compatibles avec vos oreilles.

L’ensemble des commandes s’effectue par un jeu de pincement sur les branches des écouteurs. Ainsi, il est possible de gérer la navigation dans sa playlist, la lecture, la prise d’appel, et même la gestion du volume. Cela passe par une succession de pression courte ou longue sur la branche des Ear Stick. Vous les dompterez en quelques minutes. Notez qu’un clic sonore vient valider chacune de vos commandes.

Crédit : Yazid Amer – NomadeUrbain.fr

L’app : aussi épurée qu’élégante

L’app Nothing X est minimaliste dans le fond et la forme. Vous pourrez contrôlez un égaliseur trois bandes, l’attribution des commandes ou encore connaître le niveau de batterie des écouteurs et du boîtier.

La personnalisation des commandes n’est pas vraiment nécessaire, à moins d’avoir des besoins spécifiques ou être gaucher par exemple.

Le menu des Paramètres est assez succinct. Vous avez le contrôle de la pause automatique et surtout pouvez activer un Mode de Faible Latence. En effet, le temps de latence de ces écouteurs est suffisant pour regarder des vidéos. Mais si vous jouez à des jeux assez rapides, ils sont alors insuffisants. Vous aurez alors un inconfort perceptible, qui s’exprime par des décalages entre le son et l’écran. Le mode Faible Latence apporte un réel mieux, mais sans atteindre les résultats des meilleurs concurrents.

Qualité audio : quand l’ouverture devient une faiblesse

Les Ear (Stick) sont dotés chacun d’un haut-parleur de 12,6 mm, ce qui est assez grand pour des true-wireless. Cette surface devrait lui permettre d’offrir des basses aussi présentes que réactives par exemple. Toutefois, avant de parler de la qualité du son, il faut parler de l’isolation des écouteurs. Enfin, nous devrions surtout dire leur absence.

Crédit : Yazid Amer – NomadeUrbain.fr

En effet, de par leur conception ouverte et l’absence d’embout en caoutchouc, ils ne peuvent réellement offrir une bonne isolation phonique. Sans oublier que si vous montez un peu trop haut le volume, les personnes autour de vous pourront également profiter de votre playlist. Cette ouverture au monde est pratique pour les amateurs de running urbain par exemple, mais surtout elle influe sur le rendu sonore.

Crédit : Yazid Amer – NomadeUrbain.fr

Ainsi, si nous entendons bien les graves, cela concerne surtout les attaques. Ils manquent au final de la profondeur qui devrait les accompagner. Les médiums sont là, mais plus en retraits. Il y’a un manque de précisions sur ce niveau de timbre. Mais cela ne se répercute pas sur le rendu des voix qui est très clair. Les aigus sont un peu trop doux, discrets à notre goût, avec une fâcheuse tendance voir le bas du spectre phagocyté par les médiums. Nous avons une belle dynamique, mais qui subit l’ombre du manque de précision et de certains déséquilibres qui lui ôte en profondeur.

Le mode main libre : juste passable

Tant que vous restez dans un milieu calme, vous n’aurez aucune difficulté à vous faire entendre de vos interlocuteurs. Mais dès qu’il y’a un peu de bruit, que vous êtes dans la rue le niveau de restitution de voix s’écroule. Elle est étouffée, peu compréhensible pour les personnes au bout du fil.

Autonomie : Les Nothing Ear (Stick) vous suivront au quotidien

Crédits : Yazid Amer – Nomade Urbain

Son amusant boîtier offre de deux à trois recharges pleines. Cela prendra environ deux heures pour récupérer des écouteurs à 100 % de batterie en partant de zéro. Une fonction charge rapide permet de récupérer deux heures d’autonomie en 10 minutes dans le boîtier. Les Ear Stick eux affichent une endurance de 6 à 7 heures sans sourciller.

Disponible chez :

Photos : Nomade Urbain, Vidéo : Nomade Urbain

Nothing Ear (Stick), mon avis

chapeau

Nothing signe ici un bon produit, mais qui n’est pas sans défaut. Son look accroche l’œil et a tendance à plaire. Son port dans l’oreille est vraiment confortable si vous avez la bonne architecture pavillonnaire. Le son est plutôt correct, mais le choix du format ouvert empêche de réellement l’apprécier. Il s’agit vraiment du petit casque looké, au son honorable pour le quotidien, si vous n’êtes pas trop tatillon sur la qualité. Reste que si vous pratiquez surtout de la marche en milieu urbain, cette ouverture au monde peut être un avantage.

Nothing Ear Stick

119,99 €
3.5

Design

3.8/5

Ergonomie

3.8/5

Qualité de connexion

3.5/5

Qualité audio

3.0/5

Autonomie

3.5/5

Les Plus

  • Le confort à l'oreille
  • Les contrôles très complet
  • Un design qui fait mouche
  • Le format ouvert permet de rester conscient de son environnement
  • Une autonomie qui tient la route

Les Moins

  • Le kit mains-libres est peu exploitable dans la rue
  • Un déséquilibre dans la restitution sonore
  • Un manque de précision
  • Pas de connexion multipoint
  • ort inconfortables pour certaines oreilles