Test Starfield : le RPG spatial de nos rêves, à quelques (gros) détails près

par LeNomade
7 minutes Lire

(Article datant du 15 septembre 2024, mis à jour le 7 janvier 2024 avec les évolutions du jeu depuis son lancement, note initiale de 7,5/10)).

Starfield débarque enfin sur PC, console et le Xbox Game Pass. Je n’aimerai pas être à la place de Bethesda Game Studios. Car ce titre est attendu comme le nouveau messie du RPG de science-fiction. Les attentes envers ce space-opéra sont aussi grands que les espoirs qu’il fait naitre. Après une centaine heure de jeu, voici nos première impressions. S’inscrivant dans la tradition des RPG épiques de Bethesda, Starfield nous invite à un voyage dans les étoiles, mêlant aventure haletante et mystères galactiques.

Ce test a été réalisé sur PC et Xbox Series X avec des versions envoyées par Bethesda.

Le Scénario : un Starfield aux proportions galactiques

Starfield introduit un nouvel univers dans la maison Bethesda, dont la longévité n’aurait rien à envier à celle de Fallout. Nous sommes transposés en 2330. Une époque où l’humanité, ayant épuisé les ressources de la Terre, s’aventure dans l’espace à la recherche de nouveaux horizons. Comme il se doit, les colonies, la Terre et Mars ont chacune leurs ambitions politiques. Ce qui nous force à équilibrer nos relations entre les différentes factions, qu’il s’agisse de gouvernements, de corporations ou de gangs mafieux.

Test Starfield
LeNomade | NomadeUrbain.fr

En tant que mineur débutant, je participe à la recherche d’un artefact. Par chance, je suis le premier à le trouver, mais je m’évanouis, emporté par des hallucinations à la fois psychédéliques et mystiques. Cette recherche a été commanditée par l’organisation Constellation. Une mystérieuse société qui a pour mission de percer les mystères d’artefacts anciens, mélange de mysticisme et de science.

LeNomade | NomadeUrbain.fr

Cette base scénaristique sert de catalyseur à une série d’événements qui me propulsent dans un périple cosmique à la découverte de mondes lointains et de civilisations inconnues. Je suis obligé de saluer le travail d’écriture. L’approche narrative, riche, mêle objectifs galactiques et intrigues terre-à-terre.

Test Starfield
LeNomade | NomadeUrbain.fr

Ce monde est à la fois vaste et détaillé, et chaque élément de l’histoire contribue à la richesse du jeu. De l’importance des artefacts mystérieux aux interactions avec les différentes factions, Starfield propose une histoire qui évolue en fonction de nos choix. La richesse se retrouve dans l’importance des dialogues. Elle donne accès à de multiples missions annexes aidant à consolider la cohérence de cet univers. De plus, nous avons droit à des milliers de planètes à explorer. De quoi se forger sa propre légende interstellaire.

La Jouabilité : un peu trop old-school et pédestre

Starfield est un RPG classique dans sa conception, qui profite de quelques innovations. Tout commence par la phase de création, qui est très complète. Elle me permet de personnaliser minutieusement mon avatar, allant de l’apparence physique aux compétences et traits de caractère. Je peux même choisir quelques traits liés au passé de mon avatar. Si l’on excepte quelques dénominations bizarres, l’ensemble est aussi riche que complet.

Test Starfield
LeNomade | NomadeUrbain.fr

L’espace, l’ultime frontière

L’exploration est au cœur de ce jeu, avec la promesse de découvrir plus de 100 systèmes stellaires et plus de 1000 planètes. Cette liberté sans précédent est cependant à double tranchant. D’une part, elle offre une expérience d’exploration riche et profonde, où chaque planète ou station spatiale dévoile ses propres secrets et défis. D’autre part, la quantité massive de contenu et la nécessité de voyages fréquents peuvent rendre le jeu parfois fastidieux. Les voyages spatiaux, assez rapides, passent encore, mais une fois sur une planète, tout change. Je me transforme en la pire des choses sur Terre : un randonneur.

LeNomade | NomadeUrbain.fr

Pas de véhicule terrestre dans Starfield, si ce n’est nos petits petons. Cela rend l’exploration beaucoup plus fastidieuse, même si un système de déplacement rapide entre deux points déjà explorés existe. Mais j’ai l’impression qu’on me prend un peu pour un jambon. Nous sommes en 2230, et je dois marcher, que ce soit dans les plus belles villes galactiques ou le désert d’une planète aride. Pourtant, je suis sûr que mon vaisseau est assez gros pour contenir un petit buggy à deux places.

Old-school gameplay

Une telle richesse a un autre revers : l’ampleur de l’exploration et le manque de direction claire, à certains moments, me donnent l’impression d’être perdu. Presque autant que le système de jeu… Attention, il n’est pas mauvais, et encore une fois, l’éditeur propose une très belle offre. Mais au quotidien, cela est complexe à utiliser et je ne parle même pas de la gestion d’objets. Certaines mécaniques sont vraiment old-school et, si on s’en sort avec la manette, le jeu au clavier et à la souris est plus complexe. Bethesda vient de rater une occasion de revenir sur des mécaniques propres à ses précédentes créations. Comme si, par manque de temps, ils en étaient restés à ce qu’ils maîtrisent.

Test Starfield
LeNomade | NomadeUrbain.fr

Le jeu propose un système de compétences diversifié et un arbre de talents complexe. Ils permettent aux joueurs de spécialiser leur personnage dans des domaines variés comme le combat, la diplomatie ou la science. Ces compétences influencent non seulement les interactions avec le monde, les PNJ, et aussi l’accès à certaines zones et quêtes. J’ai opté pour un soldat avec des compétences à la MacGyver, et vous ?

Test Starfield
LeNomade | NomadeUrbain.fr

Au niveau des combats, Starfield offre une variété d’approches. Les joueurs peuvent engager des ennemis en combat rapproché ou à distance. J’ai aussi tenté de résoudre les conflits par la diplomatie et la persuasion, amusant, efficace mais moins excitant. Cette flexibilité est de bon ton, mais pourquoi les combats spatiaux manquent-ils tant de dynamisme ? Encore un point à améliorer…

Test Starfield
LeNomade | NomadeUrbain.fr

Ce titre respecte une bonne part de ses promesses : un univers gigantesque, une mécanique RPG très profonde. Toutefois, le jeu est alourdi par une jouabilité très old-school, qui manque de souplesse et demande un véritable effort pour l’intégrer. Les planètes ne sont pas si variées que cela, et la marche est un enfer en 2230.

La techniques : Un Starfield sublime et décevant à la fois

Technique Starfield est une œuvre contrastée. Je suis encore ébloui par la direction artistique qui réussit à créer des univers complexes et d’une beauté saisissante. Même si, au niveau des planètes, cela manque encore de variété, il est impossible de rester de glace devant les paysages planétaires ou spatiaux qui se dressent devant mes yeux. Du point de vue de la modélisation 3D, Bethesda a déployé des efforts considérables pour créer un univers visuellement impressionnant. Les vaisseaux, les stations spatiales et les environnements planétaires présentent un niveau de détail remarquable. L’inspiration, puisée dans la science-fiction classique et moderne, se reflète dans le design des vaisseaux et des structures, offrant une diversité visuelle qui enrichit l’expérience de jeu.

Test Starfield
LeNomade | NomadeUrbain.fr

D’un autre côté, la qualité des textures est encore inégale, surtout sur les planètes sauvages. L’absence de technologies telles que le DLSS 3 m’a choqué et m’éloigne d’une vision SF à la Cyberpunk 2077. Honnêtement, c’est une grosse déception, surtout pour un titre qui est aussi pensé pour la Xbox Series… Ajoutez à cela une pluie initiale de bugs, qui s’est calmée un peu mais reste légion. De plus, même sans le DLSS 3, si vous jouez sur PC, ce dernier doit être performant.

Test Starfield
LeNomade | NomadeUrbain.fr

En ce qui concerne l’environnement sonore, nous avons des bruitages de qualité et originalité assez inégale. Néanmoins, cela reste globalement positif et les musiques originales sont de bon ton, sans pour autant rester gravées dans ma mémoire.

Starfield 5 mois après !

Il y’a une chose qui m’insupporte avec les jeux modernes, c’est cette tendance à ne pas sortir finalisé. Beaucoup de développeur comptent sur un patch Day One dans le meilleur des cas et trop souvent nous avons des mois et des mois, voir des années de patchs correctifs. Bethedsa a fait un peu la même chose mais en quatre mis le travail effectué est assez bluffant. En plus de bugs, nous avons de s améliorations techniques notable et un beau volume de contenus supplémentaire. Voici ce qui a changé depuis le lancement et ce qui nous attend en 2024.

Évolutions Techniques et Performances de Starfield

Introduction du DLSS 3.0 de NVIDIA :

LeNomade | NomadeUrbain.fr

L’ajout du DLSS 3.0 de NVIDIA a été une étape majeure dans l’amélioration des performances graphiques de Starfield. Ce système de super-échantillonnage par IA optimise la qualité graphique, tout en conservant des framerates élevés. Le rendu est sublime mais de nouveaux problèmes sont apparus. Certains joueurs signalent encore des d’affichage, principalement dans l’espace​​.

Optimisation par Intel :

Intel a publié un driver spécifique pour les GPU ARC, ce qui a doublé les performances du jeu sur ces cartes.

Plan de Mises à Jour en 2024 :

LeNomade | NomadeUrbain.fr

Bethesda a annoncé un programme de mises à jour régulières pour Starfield, débutant en février 2024. Ces updates, prévues environ toutes les six semaines, se concentreront sur l’amélioration de l’expérience utilisateur, l’introduction de nouvelles fonctionnalités de jeu et l’ajout de contenu. Ces mises à jour devraient inclure des améliorations de la qualité de vie, des ajustements au gameplay, et l’ajout de nouvelles options de personnalisation et de difficulté​​​​.

Extension Shattered Space :

La première grande extension de Starfield, nommée Shattered Space, promet d’ajouter de nouvelles histoires, emplacements, équipements et d’étendre l’univers du jeu. Bien que les détails soient encore limités, cette expansion est très attendue par la communauté des joueurs​​.

Support Officiel des Mods :

Bethesda prévoit d’introduire un support officiel pour les mods via la plateforme Creations. Cette initiative vise à encourager la création de contenu par la communauté, permettant aux joueurs de partager leurs propres modifications et d’apporter ainsi de nouvelles expériences de jeu. Le support officiel des mods est un élément crucial pour la longévité de Starfield, et cela ne peut annonce que du bon venant de la part des accrocs au jeu​.

Conclusion, disponibilité et prix de Starfield

Starfiled est disponible sur PC, Xbox Series One et le Xbox Game Pass àu prix de 69,99 euros sur le site de Xbox et chez les revendeurs artenaires.

Disponible chez :

You may also like

Laisser un commentaire

[script_11]

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire plus