Tester le premier PC portable doté d’un écran pliant est une offre que l’on ne peut refuser. J’ai donc embarqué le Lenovo Thinkpad X1 Fold pendant 3 mois. Je dois admettre que je suis plus que séduit, même s’il est loin d’être parfait.

Le design : un carnet de notes numérique habillé de cuir

Une jolie couverture en cuir véritable, une petite surface noire laquée, ce Lenovo fermé a tout d’un beau livre. Surtout si vous avez le stylet accolé sur le côté. Il est très compact (23,6 x 15,82 x 2,78 cm pour 960 g) et facile à glisser, même dans un sac à main ou un baise-en-ville.

Ouvert, il fait la taille d’un gros livre (1,15 x 29,94 x 23,6 cm) et nous constatons la présence d’un très bel écran OLED, entouré de bordures de plus d’un centimètre. Un peu iconoclaste à l’ère du borderless, mais selon Lenovo impossible de faire mieux aux vues des contraintes techniques.

La qualité de fabrication est sans faille et la machine respire la solidité. Le trépied avec sa surface rouge me fait craquer.




Ergonomie et usage : multiforme et polyvalent

Personnellement, je n’appréhende pas cette machine comme un PC portable classique, mais bien comme un carnet de travail numérique. J’aime l’utiliser en le tenant comme un livre, pour lire une BD par exemple.

Régulièrement, je fais un Zoom sur la page de gauche et prends des notes sur celle de droite. D’ailleurs, le stylet livré avec est très précis et associé à la reconnaissance d’écriture Windows, l’ensemble se révèle très efficace.

En mode tablette, je n’ai pas grand-chose à dire, c’est du Windows 10. Un OS qui n’est pas aussi plaisant en mode tactile qu’un iPad Pro.

Il est plus efficace de l’associer à un clavier Bluetooth, comme celui livré avec ma version de test.

Par contre, il en coûte 200 euros en option. Ce qui reste un peu au travers de la gorge, surtout quand nous remarquons qu’il n’est même pas rétro éclairé. En pliant l’écran à 90°, je peux simplement le poser sur la partie inférieure et faire du X1 un notebook de 10’’. La surface de frappe est un peu juste, mais à moins d’avoir de très grosses mains ça roule.




L’Écran : l’OLED se plie en deux

L’écran pliant est un OLED de 13,3 ». Il est vraiment très bon en activant le profil colorimétrique standard, dans le cas contraire le rendu manque de naturel. La charnière semble très robuste et se révèle fluide.

Le petit détail qui me fait dire que Lenovo soigne son bébé, la pliure se sent à peine sous les doigts et quasi invisible. En fait, sa principale faiblesse reste la luminosité qui est un peu juste. Ce qui est insuffisant pour résister à l’effet de réflectance en plein soleil. Dans des conditions de forte luminosité ambiante, il se rapproche d’un miroir et alors le confort de lecture se dégrade.

Connectivité : c’est tout ?

Cette machine aligne seulement deux ports USBC-3 et pas de lecteur de carte SD, dommage… Une seule webcam de 5 MP, elle se place sur la partie interne. Ceux qui prennent des photos des PowerPoint pendant les réunions seront obligés à une gymnastique déplaisante.

Bizarrement, la caméra ne supporte pas Windows Hello et donc la reconnaissance faciale. Idem pour le lecteur d’empreinte digitale, il est absent. Lenovo ajoute deux petites fonctions intéressantes, une reconnaissance vocale efficace pour lancer des logiciels et des applis. Puis un mode tracking des yeux, qui floute l’affichage si vous quittez l’écran des yeux. Parfait pour empêcher une personne mal intentionnée de lire par-dessus votre épaule si vous regardez ailleurs.




Puissance et autonomie : le souffle court

Le processeur Intel Core i5-L16G7 Lakefield et ses 4 Go de RAM sont clairement suffisants pour des usages bureautiques. Soyons clairs, ce n’est pas un foudre de guerre et sûrement une des machines les moins puissantes que je n’ai jamais utilisé. Mais pour la bureautique, le net et le multimédia il fait le job.

Regarder une vidéo Netflix, avoir une page internet ouverte tout en remplissant une page Excel se fait sans réels ralentissements. Par contre, si je lance Photoshop, il prend des plombes à se charger. De plus, je dois me limiter à des retouches légères. Oubliez les jeux vidéo 3D complexes.

Mais si vous avez le Xbox Game Pass, s’ouvre à vous l’univers excitant du Cloud Gaming. Jouer à Gears of War 5 sur cette bécane est très plaisant. La batterie permet de tenir au mieux 6 à 7 heures en étant économe. Mais rassurerez-vous, la machine se recharge en moins de deux heures. Par contre, son chargeur est assez gros et pèse tout de même 390 g.




Lenovo Thinkpad X1 Fold, mon avis

Une belle machine productive et de loisir, même si elle souffre de nombreuses limitations. Son écran OLED pliant est vraiment top et j’adore le style que dégage ce produit. Alors oui, à 2 898,48 € cela n’est pas donné et je peux me payer deux bons ultraportables pour le même prix ou un super PC Gaming. Mais en réfléchissant bien, nous ne sommes pas si éloignés d’un d’un Samsung Z Fold. Ce qui permet de relativiser non ? Toutefois, cela reste objectivement une machine difficile à conseiller au grand public. Mais si vous êtes un vrai nomade technophile, aimez faire naître la curiosité et l’envie autour de vous, tout en n’oubliant pas d’être efficace. Alors elle risque de vous faire craquer.

Lenovo ThinkPad X1 Fold

2 898,48 €
3.1

Design

3.8/5

Ergonomie

3.8/5

Écran

4.0/5

Performances

2.0/5

Autonomie

2.0/5

Les Plus

  • Le design carnet de note
  • L'écran pliant très qualitatif
  • La polyvalence
  • Le style

Les Moins

  • Les performances très en retrait
  • L'écran est très sensible à la réflectance
  • Mode tablette peu efficace en productivité
  • Autonomie juste
  • Le prix et le clavier en option

Laisser un commentaire