Test Honor Magic V2 : le smartphone pliant aussi fin que glamour

par LeNomade
32 minutes Lire
Test Honor Magic V2

Honor est un constructeur chinois qui s’est taillé une belle réputation avec, en premier lieu, des smartphones abordables. Le design a toujours été l’un de ses atouts, tout autant que sa capacité à proposer des mobiles à la fiche technique équilibrée. Nous sommes en 2024 et, avec son nouveau Honor Magic V2, le constructeur est prêt à entrer de plain-pied dans le marché du très haut de gamme avec un smartphone pliant qui me fait fantasmer depuis sa présentation à l’IFA.

La marque s’arme d’un design sophistiqué, d’une technologie de pointe, d’un écran pliant et d’une aura très glamour. Oui, ce smartphone semble réussir à transformer le mobile pliant en un véritable objet de convoitise. Suis-je enthousiaste ? Tant que nous ne parlons pas du prix, oui, et je vais maintenant vous expliquer pourquoi je le suis autant.

Ce test a été réalisé avec un produit prêté par Honor.

Design du Honor Magic V2 : finesse, élégance et glamour

Yazid Amer – Nomade Urbain

Le Honor Magic V2 est un smartphone pliant au format livre, semblable au Samsung Fold Z5, à ne pas confondre avec les modèles à clapet comme le Motorola Razr. La première chose qui m’a bouleversé, c’est avant tout les dimensions et le poids du produit.

Ainsi, fermé ses mensurations sont de 74 x 156,73 x 10,1 mm, et passent à 145,4 x 156,73 x 4,8 mm ouvert ! À comparer aux dimensions du Samsung Galaxy Z Fold5, la référence du marché, qui sont de 67,1 x 154,9 x 13,4 mm fermé et 129,9 x 154,9 x 6,1 mm ouvert. Ces quelques millimètres de plus en largeur et surtout en épaisseur changent tout. L’objet se rapproche des dimensions d’un iPhone 15 Pro Max ou d’un Galaxy S24 Ultra, ce qui est une prouesse pour un smartphone pliant. Même le poids a été soigné, avec 237 g, soit 20 g de moins que le Galaxy Z Fold5.

Cet objet dégage une sensation de légèreté et de finesse inédite sur le marché des smartphones pliants. Je peux le ranger dans une poche de denim stretch sans la déformer totalement, le ranger dans une poche de veste sans qu’il me gêne plus qu’un smartphone XL. Nous avons donc un large écran extérieur de 6,43 pouces, qui correspond aux standards du marché. À la différence du Z Fold5, qui propose un écran bien trop étroit. Une fois ouvert, je découvre un très bel écran OLED de 7,92 pouces.

Un Honor Magic V2 pour deux déclinaisons

Les deux modèles sont délicatement encadrés par une coque en métal aux lignes douces, et leurs tranches comme leurs angles offrent des courbures qui épousent parfaitement celles de la main. L’objet est déjà d’une rare élégance, et Honor en rajoute en le déclinant en deux versions. La première, Purple, se voit dotée d’un dos en verre nanocristal de seconde génération qui promet d’être une protection de choix contre les rayures.

LeNomade | NomadeUrbain.fr

Chose qu’il faut admettre, car malgré quelques incidents légers, rien n’est venu entacher la lisibilité. Dommage que cela ne soit pas le cas pour les traces de doigts, qui s’installent avec délectation sur l’écran, mais moins sur le dos.

LeNomade | NomadeUrbain.fr

Vous devrez donc le nettoyer régulièrement avec un chiffon pour lui rendre son lustre original. Notez toutefois que même si il fait chaud, la surface en verre n’est pas trop glissante.

La seconde version est noire et voit le verre au dos remplacé par un cuir vegan de belle facture. Nous ne pouvons pas savoir comment cette matière va évoluer dans le temps, mais elle offre une chaleur très appréciable. Dommage que Honor n’ait pas fait preuve de plus d’audace en proposant plus de coloris. Notez que l’épaisseur de la version en cuir vegan est légèrement supérieure, de 0,1 mm, à celle de la version en verre. Dans les deux cas, nous avons un bloc optique en domino qui dépasse de plusieurs millimètres. Toutefois, posé à plat, le déséquilibre n’est pas excessif.

Test Honor Magic V2
Yazid Amer – Nomade Urbain

Charnière et qualité de fabrication :

La charnière en alliage de titane, à la fois plus résistante et plus légère que l’acier, a été conçue en forme de goutte d’eau pour ne laisser aucun espace entre les parties de l’écran plié. Elle n’est pas trop épaisse et, surtout, elle ne demande pas de pousser autant pour l’ouvrir que sur la majorité des concurrents du marché. Je regrette juste de ne pas pouvoir l’ouvrir d’un geste du poignet, comme avec un clapet. Toutefois, sa douceur à l’usage compense facilement cette déception, totalement imaginée pour trouver des choses négatives à écrire. Elle a été étudiée pour 200 000 ouvertures et fermetures, ce qui équivaut à plus de 100 manipulations par jour pendant environ cinq à sept ans.

Test Honor Magic V2
Yazid Amer – Nomade Urbain

Vous comprenez maintenant pourquoi je suis sous le charme de ce smartphone, au point de négliger mon Z Fold5. Toutefois, à la différence de ce dernier, le Honor Magic V2 ne possède pas de certification IP67 ou IP68. Vous devrez donc être précautionneux et éviter de le manipuler à deux doigts au-dessus de la piscine ou des toilettes. Cela est vraiment dommage, car cela me fait perdre en insouciance, enfin autant qu’on puisse l’être avec un produit lancé à 1999 euros.

Écrans du Honor Magic V2 : aussi bien calibrés que sa pliure est discrète

Nous avons donc ces écrans à disposition : un internet pliant et un classique externe. Ce dernier est une très belle dalle LPTO OLED de 6,43 pouces (16,33 cm) en 2376 x 1060 pixels au format 20:9. Avec une densité de pixels de 402 ppp, je ne peux que m’incliner devant la finesse de l’affichage. Nous avons mesuré une excellente luminosité, ce qui devrait théoriquement suffire pour un usage même en plein soleil.

Yazid Amer – Nomade Urbain

Un calibrage de haut niveau :

Toutefois, le verre qui recouvre cet écran favorise les reflets. En plein été, cela reste exploitable à condition de pousser la luminosité au maximum. Au niveau du rendu des couleurs, je dois saluer l’excellent travail de calibrage de l’écran, avec un Delta E bien inférieur à 3 et une température de couleur proche des 6 500 K de référence. Attention, optez pour le mode d’affichage naturel, sinon la colorimétrie sera plus flatteuse et dérivera vers les bleus. Pour finir de m’achever, je profite pleinement du taux de rafraîchissement dynamique allant jusqu’à 120 Hz ! Cet écran externe est simplement l’un des mieux calibrés du marché et donne une leçon à la concurrence.

Maintenant, ouvrons ensemble le Magic V2 pour découvrir son très bel écran pliant OLED. Il propose un format presque carré, ce qui évite de réaliser des rotations pour optimiser l’affichage. Il affiche une diagonale de 7,92 pouces (20,07 cm) en 2344 x 2156 pixels, soit une belle densité de pixels de 382 ppp.

Test Honor Magic V2
Yazid Amer – Nomade Urbain

La luminosité est de bon niveau, environ 800 lumens, ce qui permet de l’utiliser dans presque toutes les conditions, mais pas en plein soleil. Toujours en mode d’affichage naturel, nous obtenons une température de couleur qui tend légèrement vers les bleus, un peu au-dessus de la valeur de référence de 6500 K. Le Delta E est bien inférieur à trois, ce qui me permet de dire que cet écran pliant est sûrement l’un des plus beaux et naturels du moment.

Et la pliure ?

Qui dit écran pliant, dit pliure, et ici, je ne suis pas déçu. En premier lieu, la pliure est visible et se sent quand j’y passe le doigt. Toutefois, à la différence de la concurrence, les deux phénomènes sont bien moins perceptibles que chez celle-ci. Le creux est discret et, bien souvent, avec les jeux de lumière, il semble invisible.

Test Honor Magic V2
Yazid Amer – Nomade Urbain

Autre point important, ici, contrairement au Z Fold 5, l’écran se plie complètement sans laisser d’espace libre.

Ergonomie du Honor Magic V2 : Efficace et naturelle

Fermé, le Magic V2 s’utilise comme un smartphone en version XL, tel que l’iPhone 15 Pro ou le Galaxy S24. Les boutons physiques sont regroupés sur les deux tranches droites du produit fermé. Ceux dédiés au volume sont situés sur la tranche du volet supérieur, et le bouton de mise en marche (qui intègre la reconnaissance d’empreinte digitale) se trouve sur le volet inférieur. Ils sont bien placés, mais comme ils ne sont pas alignés, il est facile de se tromper. Ce qui deviendra exceptionnel après quelques jours d’utilisation. Ouvert, les boutons se retrouvent dans la même configuration que sur la majorité des tablettes. Ils sont de belles tailles, ressortent bien sans être excessifs et surtout répondent à la perfection.

OS et applications : du bon, mais encore beaucoup à faire

L’écran pliant du Honor Magic V2, lorsqu’il se déploie, transforme l’appareil en une mini-tablette. Qui peut être utilisée ouverte à 180° ou posée à l’horizontale à 90°, voire en mode tente. Le Magic V2 embarque Android 13 seulement et aucune date de mise à jour n’a encore été annoncée. Honor annonce trois années de support logiciel (OS), avec deux années supplémentaires de correctifs de sécurité. Une prestation honorable, mais qui n’a rien d’exceptionnel, dommage pour un produit haut de gamme. MagicOS est l’interface dédiée au smartphone pliant. Nous avons donc un effet miroir entre l’écran intérieur et l’extérieur. L’interface est claire, un peu plus chargée qu’Android Stock.

L’écran pliant permet d’exécuter une application en fenêtre. Celle-ci peut être miniaturisée pour rester affichée, et être immédiatement disponible sans pour autant occuper trop de surface d’affichage.

Il est également possible d’afficher deux applications simultanément à l’écran, mais pas une de plus. Ici, Honor a fait le minimum, l’a bien fait, mais nous sommes loin des possibilités qu’offre un Galaxy Z Fold en termes d’optimisation du multifenêtrage.

Les usages optimisés :

Concernant la vidéo, j’en viens à utiliser principalement l’écran extérieur. Il offre une qualité d’affichage excellente et les vidéos s’affichent en plein écran. En effet, avec l’écran intérieur en mode plein écran, deux épaisses bandes noires occupent beaucoup trop d’espace. Certaines applications, telles que YouTube, peuvent afficher la vidéo en lecture sur une moitié de l’écran, tandis que l’autre moitié présente les commentaires ou les vidéos suggérées. Cela permet une navigation sans interrompre la vidéo en cours. Des services de streaming vidéo proposent un mode spécial adapté à l’écran pliant, où les utilisateurs peuvent regarder un film ou une série sur une partie de l’écran tout en accédant à des informations supplémentaires, comme les détails sur les acteurs ou des recommandations, sur l’autre moitié.

L’appareil photo offre également des affichages différents, permettant par exemple de consulter les clichés déjà pris tout en continuant à en prendre.

L’écran pliant permet également une meilleure visualisation et manipulation des documents et des tableaux. Je peux afficher un document sur toute la largeur de l’écran ou utiliser une moitié pour le document et l’autre pour des notes ou des recherches connexes. Il en va de même en pleine visioconférence, où vous pouvez regarder vos interlocuteurs tout en prenant des notes ou en consultant des documents. Ce n’est pas aussi pointu que ce que propose Samsung, mais c’est bel et bien efficace. Il est juste dommage que le stylet, commercialisé avec la version chinoise, ait disparu en Europe.

De nombreuses fonctionnalités

Magic OS propose de nombreuses fonctions de personnalisation, mais ce n’est pas aussi poussé que sur ColorOS, par exemple. L’ensemble des fonctionnalités est pensé pour offrir la meilleure personnalisation, afin que je m’approprie l’écran pliant, plutôt que de le subir. Je suis parfois frustré de ne pas obtenir tout ce que je veux, comme l’affichage de trois fenêtres simultanément à l’écran. Mais je m’y fais et croise les doigts pour une future mise à jour.

Une des fonctions qui m’a le plus séduit est le mode d’affichage eBook. Nous avons alors des écrans qui se rapprochent de ceux d’une liseuse, plus reposants pour les yeux. Un mode que j’ai totalement adopté pour la lecture de sites web, de eBooks ou de mangas.

Performances du Honor Magic V2 : Vous ne manquerez de rien

LeNomade | NomadeUrbain.fr

Le Magic V2 est architecturé autour du processeur Snapdragon 8 Gen 1 de Qualcomm, un choix judicieux, car ce processeur est surpuissant et équipe déjà de nombreux smartphones haut de gamme. Pourtant, pour un produit à 1990 euros, j’aurais trouvé justifié la présence d’un Snapdragon 8 Gen 2. La fiche technique comprend aussi 16 Go de mémoire vive, un GPU Adreno 740 et 512 Go d’espace de stockage. Une fiche technique solide, qui me donne le plaisir d’utiliser un smartphone très fluide et réactif. D’Android aux applications les plus gourmandes, je n’ai noté aucun ralentissement ni début de commencement de lag. Les résultats des benchmarks sont élogieux, avec AndroBench, PCMark et Antutu Benchmark, nous obtenons des résultats qui se situent en haut du peloton.

GeekBench fait également des étincelles, et le GPU semble promettre de très belles prestations en jeux vidéo.

Une impression confortée par GFX Bench, qui se positionne bien en pole position sur le marché.

3DMark est poussé dans ses derniers retranchements. Seuls Wild Life Extreme et Solar Bay sont assez complexes pour le mettre en difficulté, les autres étant Max Outed.

Les performances dans les jeux vidéo sont excellentes. Avec Fortnite, nous obtenons un taux de rafraîchissement de 90 fps et plus en mode de qualité maximale. Si vous passez en mode d’affichage épique, le taux se limite alors à 60 fps, ce qui reste néanmoins très plaisant.

Qualité Epique 60 fps vs Qualité Max 90 fps

Call of Duty: Mobile, PUBG Mobile et Genshin Impact fonctionnent sans problème en qualité d’image maximale ou épique. En bonus, la chauffe se limite à un seul côté, celui de droite lorsque le smartphone est ouvert. Elle reste très maîtrisée car la surface de dissipation de chaleur est alors plus grande. À moins d’enchaîner plusieurs heures de jeux intensifs sans pause, il ne chauffera jamais excessivement.

La Photo du Honor Magic V2 : étonnamment bonne même si imparfaite

Le Honor Magic V2 embarque un bloc optique très complet avec au menu :

LeNomade | NomadeUrbain.fr
  • Un ultra grand-angle de 50 mégapixels f/1,9
  • Un grand-angle de 50 mégapixels f/2
  • Un téléobjectif de 20 mégapixels (f/2,4)

Photographie de Jour : une jolie maîtrise et des zooms très performants

En plein jour, ou en intérieur avec de bonnes conditions de luminosité, nous obtenons des clichés de très bonne tenue. Le piqué est là, les contrastes sont maîtrisés et nous avons un niveau de détail supérieur à la moyenne.

Nous avons un bon rendu des textures, mais je remarque que plus le niveau de lumière baisse, plus ils sont lissés.

La colorimétrie est de bon niveau, mais elle manque un peu de pep’s. Elle est plus proche d’un rendu naturel que flatteur, mais avec un petit manque d’énergie tout de même.

Le mode ultra grand-angle me laisse un peu perplexe. En intérieur, les déformations sur les bords sont maîtrisées, et je constate surtout un manque de détail au centre de la photo, alors que cela est habituellement sur les bords de la photo.

Test Honor Magic V2
Yazid Amer – Nomade Urbain

Le mode grand-angle génère des clichés très bien maîtrisés. Il offre clairement le meilleur équilibre entre champ de vision et qualité des photos.

Mode Utra Grand-Angle VS Mode Grand-Angle

Le téléobjectif permet d’utiliser trois niveaux de zoom exploitables. Le premier est optique avec un grossissement x2, 5. Dans de bonnes conditions de lumière, je ne peux qu’être sous le charme de la précision des photos.

Mode Grand-Angle VS Mode Zoom x2,5

Le zoom x5 est également optique, ce qui explique que chaque photo conserve un niveau de détail précis et une colorimétrie constante.

Mode Zoom x2,5 VS Mode Zoom x5

Le zoom x10 est numérique, et il est étonnamment bon tant que vous êtes en plein jour et parfaitement stable.

Mode Zoom x5 VS Mode Zoom 10oo

Les zooms x2, 5 et x5 sont donc très bons, et le x10 tout autant. Certes, le niveau de détails baisse avec un lissage un peu agressif, pourtant cela reste étonnamment exploitable.

Honor signe donc un appareil photo numérique (APN) qui, en plein jour, sait très bien tirer son épingle du jeu. Il est polyvalent, réactif et nous apprécions un piqué plus que plaisant.

Photos de nuit : une belle surprises mais encore loin des meilleurs

« Le mode nuit du Magic V2 est de très bon niveau. Bien qu’il ne soit pas au niveau des meilleurs du marché, il se positionne en tête pour les mobiles pliants.

LeNomade | NomadeUrbain.fr

Le mode ultra grand-angle est honorable. Si les effets de déformation sont bien maîtrisés, le niveau de détails est en retrait à cause d’un lissage trop agressif. En revanche, en grand-angle, j’obtiens des clichés plus précis, avec un bruit numérique maîtrisé. Certes, le lissage est toujours présent, mais nettement moins agressif.

Test Honor Magic V2Test Honor Magic V2
Mode nuit Ultra Grand-Angle vs Mode Nuit Grand-Angle

En mode nuit, le zoom x2, 5 est correct, mais il faudra trier vos photos pour choisir la plus exploitable.

Test Honor Magic V2Test Honor Magic V2
Mode Nuit Grand-Angle vs Mode Nuit Zoom x2,5

Avec le zoom 5x, le bruit numérique est trop présent pour obtenir une photo de qualité.

Test Honor Magic V2
Mode Nuit Zoom x2,5 vs Mode Nuit Zoom x5

Alors qu’en journée, le zoom x10 est étonnamment bon, en mode nuit, il est tout simplement catastrophique.

Mode Nuit Zoom x5 vs Mode Nuit Zoom x10

Le Magic V2 est clairement l’un des meilleurs smartphones pliants pour la photo. Son mode nuit est vraiment performant, même s’il n’atteint pas le niveau d’un Google Pixel 7 Pro ou d’un Pixel 8.

Mode portrait et selfie : ok de jour, à améliorer de nuit

Le mode portrait de l’appareil photo dorsal est plutôt bon. Il réussit des détourages de qualité, mais présente régulièrement de petits défauts avec les chevelures sauvages, par exemple, ou si vous portez un manteau en fausse fourrure. La colorimétrie est assez naturelle, un peu pâle mais proche du réel. Cependant, de nuit, nous perdons beaucoup en détail, le lissage est ultra agressif. Cela se voit notamment avec la disparition de la barbe de quelques jours ou la texture en bois des lunettes.

L’appareil photo frontal est un 16 mégapixels avec une ouverture f/2, le même que celui caché dans le poinçon de l’écran pliant. Nous avons encore une fois un très bon travail avec l’effet bokeh. Le détourage souffre des mêmes faiblesses que l’appareil dorsal, avec une colorimétrie un brin plus pâle, et un niveau de détail en retrait. De nuit, le lissage fait encore des ravages, à mon plus grand regret.

Le Honor Magic V2 offre de belles prestations photographiques. Il produit de beaux clichés, au piqué de qualité, et le mode nuit est plus que vaillant. Vous serez satisfait si vous aimez la belle photo, surtout pour les réseaux sociaux. Si vous visez le niveau au-dessus, alors il n’est pas pour vous, tout comme aucun des téléphones pliants actuels.

Autonomie du Honor Magic V2 : Double écran et pourtant une autonomie flamboyante

LeNomade | NomadeUrbain.fr

Avec une capacité de 5000 mAh, j’étais curieux de voir comment le Magic V2 se comporterait en termes d’autonomie. Je ne suis pas déçu, avec presque un jour et demi en utilisant seulement l’écran intérieur. Je passe à une bonne journée avec uniquement l’écran pliant activé. Dans un usage mixte, passant régulièrement du mode fermé à ouvert, je tiens un peu plus d’une journée. Si j’abuse des jeux vidéo ou de la visiophonie, l’autonomie diminue alors à 10 ou 15 heures.

La charge rapide de 66W est disponible, et 5 minutes de charge permettent de retrouver un peu moins de 10 % de batterie. Avec dix minutes, nous passons à 20 ou 25 % de batterie. Comptez 20 minutes pour retrouver 50 % de la batterie, et un peu plus d’une heure pour une charge complète.

Honor Magic V2, avis et disponibilité :

Le Honor Magic V2 est disponible sur le site de Honor et chez les revendeurs partenaires au prix de 1999 euros.

Photos : Yazid Amer pour Nomade Urbain

You may also like

Laisser un commentaire

[script_13]

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire plus