Après une bonne décennie de disette, il semblerait que les jeux de skate reviennent en force. En attendant, Tony Hawk’s Pro Skater 1 et 2, je me suis fait les dents sur Skater XL. Et je vous le dis tout de suite, j’ai souffert…

Scénario et Gameplay, il va à l’essentiel

Pas vraiment de scénario ici, j’ai été directement transposé dans un lycée américain typique de la cote Ouest. À partir de là, je commence à m’entraîner, apprendre à contrôler mon skate. Plus j’avance, plus je débloque de points qui me donnent accès à un nouveau décor. Ne vous enflammez pas, il y’en a que 8. De toute façon, vous allez en chier pour avancer. Le gameplay est vraiment orienté simulation. Ainsi, il faut parfaitement doser les mouvements des deux sticks pour que vos pieds prennent les positions parfaites. La moindre erreur et votre skate ne réagira pas comme vous le demandez. Cette précision est complexifiée par l’usage synchronisé des gâchettes pour les figures. Cela est très difficile et demande de la persévérance.




Technique et plaisir, il faut vraiment vouloir

Un jeu aussi technique a de quoi ravir les fans, mais encore faut-il que notre détermination soit accompagné d’une technique aussi exigeante. Nous en sommes loin, très loin… La modélisation est grossière, les textures semblent venir d’un autre temps et l’animation pose de nombreux petit problèmes. Si ces derniers peuvent être corrigé avec un patch, cela est quand même assez déprimant de voir des chutes totalement irréaliste. Alors que justement quitte à se planter, autant que cela me fasse frémir.

Skater XL, mon avis, 2/5

Un jeu de skate moche cela est impardonnable. Même si au final, il se révèle tr-s technique et ravira les accrocs de la planche à roulettes. Enfin, s’ils arrivent à passer outre les graphismes. Un jeu exigeant, qui demande de gros efforts, mais n’offre pas beaucoup de récompenses à part la satisfaction du technicien. Difficile de le conseiller, surtout à 40 euros sur PS4 et 35 sur Xbox One

Laisser un commentaire