Ghosts’n Goblins Resurrection est l’occasion rêvée pour redécouvrir, et pour les plus jeunes, un jeu mythique né sur les bornes d’arcade japonaise en 1985. Capcom a décidé de le remettre au goût du jour sans perdre une once de sa substantielle moelle.

Scénario et gameplay, l’original sinon rien

Nous fêtons cette année les 35 ans bien tassés de Ghosts’n Goblins. Pour marquer l’événement, nous avons droit à une réédition qui cherche à conserver la substantielle moelle du titre original, aussi bien visuellement que dans son gameplay. Nous allons donc prendre en main un Arthur prêt à tout pour sauver la princesse Guenièvre. Un prétexte idéal pour parcourir moult niveaux tortueux et affronter démons, zombies et bien d’autres ennemis monstrueux.

Le principe du jeu ne change pas, des plates-formes, du saut, des ennemis à trucider. Le plus marquant reste la difficulté. Déjà élevée à l’époque, elle est simplement démoniaque selon les critères actuels. Les plus anciens savent bien que la massification du jeu vidéo a pour corollaire une baisse drastique de la difficulté. Vous devrez ici avoir des réflexes quasi surhumains, une précision digne d’un horloger suisse, bref rien ne vous sera pardonné.




Technique et plaisir, maestria technique et respect de l’essence !

Un titre a marqué les esprits par son concept, son gameplay, sa recherche graphique et surtout sa difficulté. Cela explique qu’il ait été porté sur quasiment toutes les plates-formes. Dans cette version hommage, techniquement nous avons droit à une superbe revisite du titre original. Les graphismes sont soignés, modernisés tout en gardant la patte originale. La direction artistique n’a pas cherché à revisiter l’œuvre, mais bel et bien à la moderniser, tout en la respectant.

Chaque niveau, chaque plan, scène est un travail d’orfèvres. Le jeu est sublime et garde son âme old-school jusqu’à l’animation volontairement dégradée pour faire plus d’époques. Rien de désagréable loin de là, cela renforce le fait d’être dans un hommage moderne au rétro-gaming.

Ghosts’n Goblins Resurrection, mon avis

Un jeu difficile très difficile et cela risque d’en décourager certains. Mais il serait dommage de passer à côté d’une expérience qui vous offrira de multiples orgasmes vidéoludiques à chaque fin de niveau. Certes, cela sera ardu, mais vous n’en regretterez aucun !

Éditeur : Capcom

Photos : DR

Laisser un commentaire